Suivez-nous

Economie

Prix des médicaments: le ministère de l’industrie pharmaceutique fixe la liste des pays comparateurs

Feriel Bouaziz

Publié

le

Le ministère de l’Industrie pharmaceutique a fixé, à travers une décision ministérielle, la liste des pays comparateurs en matière de prix au niveau régional et international, et ce, dans le but de fixer le prix des médicaments au niveau national, rapporte l’APS.

Par le biais d’une note destinée aux opérateurs de l’industrie pharmaceutique, le ministère a annoncé qu'”en application des dispositions de l’article 5 de l’arrêté du 26 décembre 2020 fixant la procédure de fixation des prix des médicaments par le comité économique intersectoriel des médicaments, la liste des pays comparateurs au niveau régional et international a été fixée par une décision ministérielle“.

Du coté régional, le ministère a fixé la liste des pays comparateurs. Il s’agit de la Tunisie et le Maroc, quant à l’international les pays choisis sont: la Jordanie, la Turquie, l’Arabie-Saoudite, la Grèce, la France, la Belgique, le Royaume-Uni, et l’Espagne.

De surcroit, selon l’article 5 de l’arrêté portant effet à la procédure de fixation des prix des médicaments, celui-ci stipule que “la proposition du prix du médicament est examinée, sur la base d’un ou plusieurs des paramètres, à savoir : le taux d’intégration, la comparaison du prix des médicaments de la même classe thérapeutique commercialisés au niveau national, la comparaison du prix des médicaments de la même classe thérapeutique commercialisés au niveau régional et international, ainsi que les volumes de ventes envisagées en Algérie“.

Selon la même source, la procédure de fixation des prix des médicaments doit également se soumettre aux “études économiques et/ou pharmaco-économiques, les volumes de ventes réalisés en Algérie, en cas de renouvellement de la décision d’enregistrement, ainsi que les volumes de ventes réalisés dans les pays comparateurs“.

Notons que la liste des pays comparateurs à l’échelle national et international est fixée à travers une décision du ministre en charge de l’industrie pharmaceutique, l’arrêté souligne également que le taux de change utilisé pendant les travaux du comité économique, s’exécute sur la base du cours vendeur du dinar en vigueur le premier jour ouvrable du mois précédent celui du jour de fixation du prix du médicament, tel qu’il est fixé par la Banque d’Algérie.

Quant à la fixation des prix des médicaments par le comité économique intersectoriel, le même document précise que celle-ci est fixée aux prix de cession sortie usine (PCSU) des médicaments fabriqués localement et aux prix Free on board (FOB) des médicaments importés, qui sont notons le soumis à l’enregistrement, au renouvellement quinquennal, ainsi que dans toutes les variations de prix à la hausse ou à la baisse par le comité.

Lire la suite
Publicité
Commentaires