Connect with us

Politique

Prison de Kolea : “Karim Tabbou privé de son droit de téléphoner”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR| Le militant Karim Tabbou

Le collectif de la défense du militant politique, Karim Tabbou, a informé ce mardi que ce dernier a été privé de son droit à l’appel téléphonique. Un droit dont ont bénéficié tous les détenus après la suspension des visites de leurs familles en raison des contraintes liées à la pandémie de coronavirus, selon la même source.

“Cet interdiction est une violation au code de l’organisation pénitentiaire notamment l’article 72 et les articles mentionnés dans le décret exécutif n 05-430 du 08 novembre 2005 déterminant les moyens de communication à distance et les modalités de leur utilisation par les détenus”, a dénonce le collectif de la défense de Karim Tabbou dans un communiqué rendu public ce mardi 26 mai.

Selon ses avocats, Karim Tabbou a demandé à effectuer un appel téléphonique trois fois de suite à savoir le 04 et 10 avril ainsi que le 06 mai. Ces trois demandes n’ont reçu aucune réponse.

A cet effet, le collectif de la défense “condamne cet acte discriminatoire à l’encontre de son client” . Un acte, souligne le collectif, qui “perpétue la politique d’isolement du militant” et “constitue une forme de traitement cruel et psychologique discriminatoire du reste des prisonniers”.

En plus, les avocats du militant informent l’opinion publique, par ce communiqué, des abus qu’il subit” et “exige l’équité, la justice et la bonne application des textes juridiques sans aucune discrimination et loin de tout calcul politique”.

Pour rappel, Karim Tabbou est placé en détention préventive depuis septembre 2019. Le 11 mars, le militant a été condamné par le tribunal de Sidi M’hamed à une année de prison dont 6 mois ferme et 6 mois avec sursis.



Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR