Presse/justice : Adlene Mellah condamné à 1 année de prison ferme et 100 000 DA d’amende

Le procès du journaliste, Adlène Mellah, qui s’est déroulé, aujourd’hui, au tribunal de Bab El Oued, à Alger, a été interrompu vers 19h00 suite au retrait du collectif des avocats de la défense. 

Crédit photo : DR | Le journaliste arrêté Adlane Mellah

Le verdict vient d’être prononcé. Adlène Mellah, directeur du site Alger Direct, est condamné à une année de prison ferme et 100 000 DA d’amende par le tribunal de Bab El Oued.

 

Le juge a aussi prononcé une peine de 4 mois de prison ferme et 50 000 DA d’amendes à l’encontre deux autres personnes arrêtées le même jour en compagnie de Adlène Mellah, en l’occurrence Abdelaziz Laadjal et Abdelhafid Benekrouche.

Les trois condamnés, rappelons-le, ont été interpellés à l’occasion d’un rassemblement pacifique organisé par la famille du chateur Réda City 16 devant le TNA, à Alger. Ils sont poursuivis pour incitation à attroupement. Leur procès, ouvert le 18 décembre dernier, a été marqué par le retrait du collectif d’avocats en guise de protestation contre la violation des droits de la défense.  

Les avocats de la défense disposent désormais de dix jours pour faire appel. L’annonce du verdict a provoqué l’indignation des dizaines de personnes rassemblées devant le tribunal de Bab El Oued qui appelaient à la libération d’Adlène Mellah et ses compagnons.

Pour rappel, le journaliste comparaîtra le 07 février 2019 au tribunal Abane Ramdane pour la première affaire dont il a bénéficié de liberté provisoire.

 

 

Adsence Milieu article