Connect with us

Accueil

Présidentielle française: Sarkozy soutient Emmanuel Macron

Published

on

L’ancien président de la république française, Nicolas Sarkozy, a apporté mardi 12 avril, son soutien à Emmanuel Macron en prévision du deuxième tour de la présidentielle face à Marine Le Pen, prévu le 24 du mois en cours.

Par sa prise de position, Nicolas Sarkozy désavoue sa propre famille politique (Les Républicains) dont la candidate Valérie Pécresse  n’a eu que 4,78% lors du premier tour.

«Les Français ont exprimé leurs choix en qualifiant pour le deuxième tour, le président Emmanuel Macron et la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen. L’importance des décisions à venir m’oblige à quitter ma réserve pour indiquer en toute clarté quel sera mon vote», écrit l’ancien président (2007-2012) sur ses comptes twitter et facebook, affirmant : « Je voterai pour Emmanuel Macron.

Sarkozy qui n’a pas soutenu la candidate LR au premier tour, explique son choix en faveur de Macron parce qu’il «a l’expérience nécessaire face à une grave crise internationale plus complexe que jamais», «parce que son projet économique met la valorisation du travail au centre de toutes ses priorités» et enfin parce que «son engagement européen est clair et sans ambiguïté».

Lundi, les membres du Bureau politique des Républicains se sont réunis et adopté une motion pour faire barrage à Marine Le Pen, sans pour autant appeler clairement à voter Macron. «Aucune voix ne peut se porter sur Marine Le Pen», a déclaré le président LR, Christian Jacob.

Un désaveu pour LR

Nicolas Sarkozy en affichant ce mardi, son choix, n’a pas manqué de répondre aux dirigeants actuels de son ancien parti. «Une nouvelle époque s’annonce. Elle nécessitera des changements profonds. Il faudra sortir des habitudes et des réflexes partisans», écrit l’ancien chef de l’Etat, estimant que «le contexte international et la situation financière sont graves et imposeront des décisions difficiles et urgentes» et «exigeront des choix qui engageront la France pour les cinq années à venir».

Il ira même jusqu’à appeler à répondre favorablement à la main tendue par Emmanuel Macron. «La fidélité aux valeurs de la droite républicaine et à notre culture de gouvernement doit nous conduire à répondre à l’appel au rassemblement d’Emmanuel Macron en vue de l’élection présidentielle», a-t-il plaidé, soulignant qu’«en l’état actuel des choses, (Macron est) le seul en situation d’agir». «L’intérêt de la France doit être notre seul guide», insiste encore l’ancien président.

«Sortir des habitudes et des réflexes partisans»

Dimanche soir, 10 avril, à l’issue des résultats du premier tour, Emmanuel Macron a, dans un discours devant ses partisans, exprimé son souhait de réunir «tous ceux qui veulent travailler pour la France» et a appelé à fonder «un grand mouvement politique d’unité et d’action», au-delà des différences de sensibilités.

Le 24 avril prochain, les français devront choisir entre le président sortant Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Les deux ont obtenu respectivement 27,84 et 23,15 des voix lors du premier tour.  

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR