Présidentielle 2019: le staff de campagne de Bouteflika se dessine

Trois semaines après la convocation du corps électoral par le président de la République Abdelaziz Bouteflika, le directoire de compagne de ce dernier a tenu une réunion, aujourd’hui 7 février, à Alger, présidé par l’ancien premier ministre Abdelmalek Sellal, nommé directeur de compagne en début de la semaine. Il a pour mission de mettre sur pied le staff de compagne. Ce dernier, fait son retour sur le devant de la scène politique après son absence, depuis son limogeage de son poste de premier ministre en 2017.

Crédit photo: DR | Abdelmalek Sellal, Directeur de campagne de Abdelaziz Bouteflika

Trois semaines après la convocation du corps électoral par le président de la République Abdelaziz Bouteflika, son directeur de compagne fraichement désigné, Abdelmalek Sellal a présidé une réunion à Alger, aujourd’hui 7 février. Il a pour mission de mettre sur pied le staff de compagne de Bouteflika. Sellal, fait son retour sur le devant de la scène politique après une absence de plusieurs mois, depuis son limogeage du poste de premier ministre en 2017.

La composante du staff de compagne ne diffère pas beaucoup de celle de 2014. Plusieurs anciens membres sont à nouveau sollicités pour faire partie de l’équipe de campagne car l’alliance présidentielle ne veut pas changer « une équipe qui gagne ».

Le staff de campagne sera composé d’anciens ministres, à l’instar de Amar Tou et Rachid Harraoubia auxquels est confiée la mission de l’organisation des meetings. Pour sa part Amara Benyounes s’occupera de la communication. Il sera assisté dans sa nouvelle mission par Belkacem Melah et Hamraoui Habib Chawki ancien directeur de l’ENTV.

Abdelmalek Boudiaf et Abdelkader Ouali sont chargés des relations avec les partis politiques. Cette équipe sera élargie et « d’autres nominations vont suivre ». « Une autre réunion est prévue pour le samedi prochain » ont fait savoir plusieurs responsables de l’alliance.

 candidat de la stabilité

Pour rappel, les partis de l’alliance présidentielle, à savoir le FLN, RND, TAJ et le MPA de Amara Benyounes ont annoncé officiellement leur soutien au « candidat de la continuité » lors de leur conférence tenue le 2 février passé à Alger. Ils ont ainsi, tenu à « renouveler » leur confiance et réitéré encore une fois leur soutien à leur « candidat de la stabilité » Abdelaziz Bouteflika.

L’état de santé du chef de l’état s’est gravement détériorée ces dernières années, suite à son AVC en 2013. Cette situation a contraint son entourage à maintenir le doute sur sa capacité où pas à briguer un autre mandat présidentiel, et font durer le suspense jusqu’à la dernière minute, malgré les appels qui se multiplient pour un cinquième mandat.

lettre

Fethi Gheres, Candidat du MDS, a estimé lors du Forum organisé par RAJ, il y’a deux semaines, que les partis du pouvoir « ont réussi à faire le vide sur la scène politique en fin 2018, car les partis étaient préoccupés par le report du scrutin d’avril prochain et la prorogation du mandat en cours du chef de l’état ». Il a déclaré que « les partis politiques sont tous pris au piège et ils n’avaient pas préparé cette course, qui normalement, se prépare plusieurs mois du jour J ».

Pour le moment, Abdelaziz Bouteflika n’a pas encore annoncé officiellement sa candidature, mais son entourage laisse entendre que l’annonce se fera à travers une lettre qui sera rendue publique afin « d’expliquer aux algériens les raisons de sa présentation à la prochaine présidentielle ».

L’annonce sera-t-elle faite durant le meeting du FLN prévu pour ce Samedi 9 févier à la coupole ?

Adsence Milieu article