Poursuites judiciaires: Le parquet d’Alger réagit

Affaire Achaïbou/Bouchouareb : pourquoi la justice n’ira pas jusqu’au bout

Crédit photo : DR | Affaire Achaïbou/Bouchouareb : pourquoi la justice n’ira pas jusqu’au bout

Les poursuite judiciaires engagées à l’encontre des hommes d’affaires et certains responsables politiques se poursuivent non pas sans susciter une vive controverse. Le Parquet général d’Alger a assuré n’avoir reçu «aucune instruction» pour accomplir «son devoir» dans la lutte contre la corruption.

 

Dans un communiqué rendu public, ce jeudi 25 avril, le parquet général souligne, -dans ce qui semble une réponse à certains écrits de presse estimant que les poursuites judiciaires enclenchées contre les hommes d’affaires seraient «inspirées»- que la lutte contre la corruption constitue une «priorité» de la politique algérienne et que le parquet veille à son application.

«Nous Luttons contre toutes les formes de corruption dans le calme et la sérénité et avec professionnalisme(…) et n’attend aucune instruction d’une quelconque partie pour accomplir son devoir », développe le communiqué en insistant sur le respect de toutes les procédures dans le secret de l’instruction et des enquêtes», indique le communiqué du Parquet d’Alger.

La même source invite « toutes les parties » à «  respecter ces principes et à ne pas s’engager dans ce qui peut induire en erreur l’opinion publique » et éviter de «parasiter l’action des magistrats et saper leur moral».

Le parquet d’Alger « s’engage à diffuser toutes les informations et les renseignements exacts concernant les dossiers des affaires de corruption ouverts ».

Ce communiqué du parquet d’Alger intervient après la mise au point du Ministère de la Défense nationale dans laquelle il infirme toute toute immixtion dans les affaires de la justice.

Adsence Milieu article