Connect with us

Société

Pourrissement à Air Algérie : La direction “s’entête” et les PNC dénoncent “des mesures abusives”

Bouzid ICHALALENE

Published

on

© DR | Grève du personnel navigant d'air Algérie
© DR | Grève du personnel navigant d'air Algérie

Les représentants du personnel Navigant commercial d’Air Algérie réfutent les accusations portées dans le dernier communiqué de la compagnie nationale, dans lequel, les PNC sont accusés d’avoir “enclenché une grève illégale”. Ces derniers précisent que leur action “n’était qu’un débrayage de 3 heures ( 08 H jusqu’à 11H ), jusqu’à ce que les suspensions pleuvent sur les protestataires dont les 7 membres du sydicat”, nous confie Farid Boucetta, membre des grévistes et président du Syndicat National du personnel Navigant Commercial Algérien (SNPNCA).

Un tel mouvement a été observé il y’a deux semaines par les PNC et les vols ont bien repris après trois heures de temps. Les personnels navigants dénoncent leurs conditions de travail “insoutenables”, car pour Farid Boucetta, “les PNC sont devenus un danger à bord et non pas un outil de sécurité et de sureté”.

Le débrayage de ce matin a été enclenché pour dénoncer “le non respect du régime de travail”, “le temps de repos”, “la réduction du nombre des équipages”. Pire, “Si un PNC tombe malades, il sera suspendu et il verras ses points chuter” ajoute Farid.

Dans son communiqué, Air Algérie précise que cette grève est enclenchée par le SNPNCA, mais selon une autre source auprès des PNC, cet argument est totalement “fallacieux”, car ” la grève a été décidée par tous les PNC et non par le syndicat, d’ailleurs, même l’huissier de justice qui s’est déplacé ce matin a constaté cela”. Notre source précise que la situation a été gérée par la direction d’une “marnière extrémiste”, car “ce matin les vols ont été perturbés à cause du brouillard jusqu’à 10 heures, et nous devions reprendre les vols une heure plus tard”.

” Aucune voie de dialogue ne nous est parvenue de chez l’employeur “

Selon Farid Boucetta, ” les dirigeants de la compagnie ont prétendu qu’ils n’avaient pas d’interlocuteurs coté PNC. C’est totalement faux, car après le pourrissement de la situation à cause d’une quarantaine de suspensions distribuées vers 10H30, les PNC ont décidé de bloquer les vols jusqu’à leur ( suspensions Ndlr ) annulation”, surtout que pour l’heure, ” aucune voie de dialogue ne nous est parvenue de chez l’employeur”.

Le président du syndicat conclu et regrette ” l’entêtement de a direction qui refuse de satisfaire les revendications liées aux conditions de travail du personnel, qui ne coutent pas en réalité une fortune à la compagnie”.

” Demain, les vols seront perturbés au maximum “

Une autre source nous précise que “le protocole salarial signé avec l’ancien PDG Mohamed Abdou Bouderbala a été gelé par l’actuel PDG, monsieur, Bakhouche Alleche”.

Dans un communiqué publié ce soir, le SNPNCA se demande ” à qui rime cette provocation et a qui elle profite ? “.

Les vols de la compagnie seront “perturbés au maximum demain si la situation n’est pas prise au sérieux par la direction qui, pour débloquer la situation, a fait appel à des stagiaires aujourd’hui” conclut monsieur Farid Boucetta.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR