Connect with us

Economie

Pourquoi Sonatrach veut-elle un partenariat étranger?

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach estime, ce lundi, qu’il est nécessaire de promulguer une loi sur les hydrocarbures “dans l’urgence” afin de palier aux fléchissement de la production que vit cette dernière et ainsi re dynamiser ses activités.

Achour Nait Tahar

Published

on

Siège Sonatrach Alger
© DR | Siège Sonatrach à Alger

Sonatrach fait savoir à travers un document que « la production d’hydrocarbures en partenariat représente le quart de la production nationale après avoir connu une contribution d’environ 33% en 2007. Ce fléchissement de la production en partenariat intervient dans un contexte ne laissant pas entrevoir de perspectives concrètes de regain d’activités », rapporte l’agence officielle, APS.

“Le contexte international nécessite la promulgation en urgence d’une nouvelle loi sur les hydrocarbures adaptés aux exigences de cet environnement.Le même document indique, la loi 86-14 a permis de conclure 83 contrats entre 1987 et 2005. La majorité de ces contrats sont des PSC (Contrat de partage de production), seulement deux (2) contrats de type concession sous forme de participation et deux (2) contrats de service à risque, ces contrats de partenariat ont contribué au développement de ce domaine”ajoute la même source.

Evoquant le rôle positif de ce partenariat, Sonatrach donne comme exemple, la réussite de la démarche au bassin de Berkine. “Il est signalé que suite à la promulgation de la loi 86-14, les travaux de recherches entrepris par les partenaires de sonatrach ont permis de révéler son potentiel, faisant de ce bassin un important pôle pétrolier et augmenter le volume global de ses réserves de 2% en 1986 à 30% actuellement” précise la même source.

partage de production

Selon la direction de la plus importante société nationale, “l’activité en partenariat a porté ses fruits avec les découvertes importantes et les efforts d’investissements colossaux supportés par ces partenaires étrangers”.  Expliquant les mécanismes contractuels de partage de production, Sonatrach a souligné que “le partage avec le partenaire étranger, dans les contrats PSC (Contrat de partage de production), n’est pas lié au seul taux de financement des opérations pétrolières ».

rappel, Sonatrach estime que le développement des compagnies pétrolières passe par “la réduction des dépendance technologiques et financières vis-à-vis des grandes compagnies internationales” conclut la même source.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR