Connect with us

Société

Pour réparer les dégâts des feux de forêts: lancement de l’opération de plantation d’un million d’arbres

Achour Nait Tahar

Published

on

Le ministère des ressources en eau a procédé ce mardi au lancement de la première opération du plan national de reboisement, initié par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, qui vise à planter près d’un million d’arbres d’ici la fin de cette année. C’est ce qu’a annoncé le ministre du Secteur, Arezki Baraki.

Le ministre a expliqué lors d’une conférence de presse que cette première opération consiste en la plantation de plus de 2000 arbres dans le sud-est de la capitale sur les rives de Oued El Harrach au niveau de Bentalha dans la commune de Baraki.

Baraki a également indiqué que cette campagne de reboisement est venue “en réponse aux récents incendies” qui ont touché plusieurs wilayas du pays. “100000 travailleurs du secteur, répartis entre l’administration centrale et l’administration décentralisée et les institutions dépendantes de la tutelle, y prendront part et chacun plantera dix (10) arbres”, est-il ajouté.

Il a ajouté qu’il s’agissait de la première opération de soutien au programme national de reboisement du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, qui vise à planter plus de 40 millions d’arbres à travers le territoire national.

“Nous continuerons ce processus pour compenser les pertes enregistrées, et j’appelle tous les citoyens qui ont la capacité de planter des arbres à le faire”, a déclaré le ministre.

En réponse à une question sur le plan de lutte contre les feux de forêt, Baraki a indiqué que cette responsabilité incombait à la Direction générale des forêts et de la protection civile.

“Mais nous, en tant que secteur, nous avons mis à leur disposition tous les moyens nécessaires au niveau national, notamment à travers les retenues d’eau et les barrages, où les services de la protection civile s’alimentent pour faire face aux incendies”, a-t-il ajouté, soulignant que des études sont en cours pour établir des retenues d’eau pour lutter contre les feux de forêt.

Concernant la diminution des réserves d’eau, le ministre a fait savoir que : «Cette diminution est logique à cette période de l’année compte tenu de la forte consommation d’eau pendant la période estivale.» L’épidémie de Covid-19, selon lui, a contribué à une consommation excessive d’environ 10 pour cent.

Il a souligné qu ‘”on s’attendait à ce que les quantités d’eau au niveau de certains barrages diminuent. Actuellement, 12 barrages enregistrent une baisse de leur réserves d’eau en attendant l’hiver prochain”. Et d’ajouter : “qu’en cas de sécheresse prolongée, son ministère a pris toutes les mesures au niveau des wilayas afin de faire face au risque de pénurie d’eau en lançant des projets de forage de puits et de projets de transfert d’eau”.

Il a également souligné que le taux de remplissage actuel des barrages est proche de 45%, et en ce qui concerne les coupures d’eau dans la capitale, le ministre a exclu l’hypothèse d’une pénurie des quantités d’eau stockées.

Il a précisé que ces interruptions sont dues aux opérations de réparation des canalisations et de lutte contre les fuites qui perturbent l’approvisionnement en eau dans la capitale.

Dans le même contexte, a-t-il souligné, “je tiens à rassurer les habitants de la capitale sur le fait que les quantités d’eau stockées leur sont suffisantes jusqu’à l’hiver prochain”, expliquant que pour faire face à une forte baisse des précipitations, un programme de forage de puits est en cours à Alger en forant 50 puits.

Par ailleurs, il a estimé qu’il est “prématuré” de parler de sécheresse, expliquant que depuis plusieurs années, en raison du changement climatique, de fortes pluies tombent principalement dans les mois de mars et avril.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR