Pour le MSP, les décisions de Bouteflika constituent une violation de la volonté des Algériens

Le mouvement de la société pour la paix (MSP) se prépare à participer à la prochaine présidentielle avec son propre candidat.

Crédit photo: DR | Abderrazak Makri, président du MSP

Grand Angle (300x600)

Le bureau exécutif du  Mouvement de la société pour la paix (MSP) s’est réuni, ce mardi 12 mars, pour étudier les la situation politiques actuelle du pays. Il a déclaré a l’issue de cette réunion que les décisions de Bouteflika « constituent une violation de la volonté des algériens ».

 

Le MSP a indiqué, dans un communiqué publié sur facebook, que «Les mesures prises par le président Bouteflika concernant le report des élections et le report de la candidature à un cinquième mandat constituent une violation de la volonté des Algériens».

Par ailleurs, le MSP a souligné que le parti adhère toujours à l’esprit d’initiative de « consensus national » et de report des élections afin de faciliter le consensus sur la base de ce qui a été mentionné, ou dans le cadre de ce que l’opposition avait convenu lors de la dernière réunion.

Adsence Milieu article