Connect with us

En continu

Plusieurs morts lors de violents heurts avec la police à Relizane

Bouzid ICHALALENE

Published

on

Violents heurts entre la police et les manifestants (Photo archives)

De violents affrontements ont eu lieu dans la nuit du 18 au 19 septembre entre la police et les citoyens de la ville de Oued Rhiou dans la wilaya de Relizane, après la mort d’un jeune garçon en moto, suite à une course poursuite avec la police. Jusqu’à la fin de journée du 19, le nombre de morts est de trois personnes.

 

Selon des témoins sur place, “les habitants de la villes ont encerclé le commissariat de police après la mort du jeune garçon, et la police a fait usage de gaz lacrymogène avant de tirer à belles réelles” nous confie notre source qui précise que “le nombre de morts serait de plus de deux”.

Dans un communiqué rendu public, ce matin, le ministère de l’intérieur ne donne aucun complément d’information, ni sur les fait et ni sur le nombre de morts. L’institution précise juste qu’une “commission d’enquête de la DGSN a été dépêchée sur place, et appelle au calme”. Quelques heures plus tard, le procureur de la république a publié un communiqué dans lequel il précise qu’il « s’est avéré que la voiture à l’origine de l’accident est une propriété privée de l’agent de police auteur de l’accident. Il s’agit d’une Renault Mégane de couleur blanche immatriculée à Relizane, elle n’appartient pas aux services de la Sûreté de Oued R’hiou » en réctificatif au communiqué publié quelques heurers auparavant indiquant que “le policier était à bord d’un véhicule de police”.

La DGSN a elle aussi publié un communiqué dans lequel elle explique que  “l’accident de circulation est survenu au niveau de la sortie ouest de la ville d’Oued- Rhiou, sur la Route Nationale n°4, reliant Relizane à Chlef, entre un citoyen policier en position de repos, à bord de son véhicule personnel, et deux autres jeunes citoyens, âgés de 15 et 24 ans, qui se trouvaient à bord d’une motocyclette, causant le décès du premier et des blessures au second ».

La vidéo montrant deux jeunes morts avec les impacts des balles sur leurs corps a été largement diffusée sur les réseaux sociaux.

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR