Connect with us

Sport

Placé sous mandat dépôt, Fahd Halfaïa suspendu par la direction de l’ES Setif

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | La direction de l'ESS suspend Fahd

La direction de l’entente de Setif (Ligue 1 professionnelle) a suspendu, ce lundi 8 juin, les fonctions du directeur général du club, Fahd Halfaïa, et ce, après avoir été placé, hier, sous mandat de dépôt en compagnie du manager des joueurs, Nassim Sâadaoui par le juge d’instruction près le tribunal de SidiM’hamed (Alger). Ils sont poursuivis dans l’affaire de la diffusion de l’enregistrement téléphonique concernant l’arrangement de matchs du championnat.

Lors d’un point de presse organisé tenu, aujourd’hui, au siège du Club à setif, le président du conseil d’administration de l’ESS, Azzedine Arab, a affirmé que “le conseil d’administration du club a tenu, aujourd’hui, une réunion au cour duquel une série de décisions ont été prise, dont le gel des fonctions du directeur général du club à compter de ce lundi”.

Dans le même contexte, ajoute Arab, que le conseil d’administration a confié la mission du directeur général du club au président du conseil d’administration Azzedine Arab, jusqu’à la fin du mandat qui court jusqu’au 30 juin.

La troisième résolution consiste en l’insistance du conseil d’administration du club qui demande à la commission de discipline de la ligue de football professionnelle (LFP) de prendre en considération l’article 4 du code disciplinaire afin de “rendre justice” à l’entente, étant donné que Fahd Halfaïa est lié au club par un contrat de travail affirmant que celui ci ne dispose d’aucune qualité sportive et n’a aucune responsabilité sportive que se soit sur les jeunes catégories où l’équipe première, souligne Arab.

Par ailleurs, le président du conseil d’administration a fait savoir qu’il ne pourra pas y avoir défalcation de point à son club. “légalement, personne ne peut défalquer les points au club. On a fourni les explications à la commission de discipline concernant cette affaire par l’intermédiaire de notre avocat, a-t-il expliqué.

L’article 80 du code disciplinaire de la Fédération algérienne de football (FAF) stipule que la corruption ou tentative de corruption est sanctionnée par une “interdiction à vie d’exercer toute fonction et/ou activité en relation avec le football pour le contrevenant”.

Est mentionné aussi : “Suspension de l’équipe pour la saison en cours et rétrogradation du club en division inférieure, en plus de 200.000 DA d’amende pour la personne fautive et 1.000.000 DA d’amende pour le club. En outre, la structure concernée peut engager des poursuites judiciaires à l’encontre de l’auteur de cette infraction”.

Si la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) retient la tentative d’influence, d’arrangement, de pression ou d’intimidation, la sanction sera la “défalcation de trois points” à l’ESS et une “suspension de deux ans” pour Fahd Helfaia avec “proposition de radiation à vie du mouvement sportif national”.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR