Suivez-nous

Economie

Pétrole: le prix du panier de l’OPEP recule

Feriel Bouaziz

Publié

le

Le coût du panier de l’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui comprend 13 bruts, y compris le pétrole algérien, a enregistré une chute à moins de 48 dollars après avoir atteint lundi dernier son plus haut niveau depuis plus de huit mois, selon le secrétariat de l’Opep.

Le prix du panier de référence de l’OPEP de bruts (ORB) s’élevait à 47,79 mardi contre 47,77 dollars la veille (lundi dernier)“, a précisé mercredi l’Organisation des pays exportateurs du pétrole sur son site web.

En dépit de cette régression, le brut de l’Opep conserve néanmoins une place consédérable comparé à celle enregistrée les premiers mois à cause de la pandémie du coronavirus qui a sévèrement impactée le marché pétrolier.

En plus du Sahara Blend algérien, le panier de référence de l’OPEP (ORB) est composé également du Girassol (Angola), Djeno (Congo), Zafiro (Equatorial Guinée), Rabi Light (Gabon), Iran Heavy (Iran), Basra Light (Iraq), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (EAU) et du Merey (Venezuela).

Toutefois, malgré la hausse enregistré la semaine derniere à 48,35 dollars le prix du panier, l’ORB reste appuyé par ses alliés à savoir, les 23 membres de l’Opep+ à travers notamment la position commune adoptée jeudi dernier, en attendant une reprise de la demande avec l’arrivée des vaccins anti-covid.

Pour ce faire, l’Opep et ses partenaires ont convenu de limiter l’augmentation de leur production à 500.000 barils quotidiens en janvier prochain alors qu’il était prévu de passer à 2 millions de barils par jour.

Cet accord vient amender celui d’avril dernier qui prévoyait de réduire la rpoduction de 9,7 millions de barils par jour (mb/j), en juillet 2020 et de 7,7 mb/j à partir du 1 août jusqu’au 31 décembre 2020.

En sus, cet engagement a soutenu les prix du brut. A noter que le Brent de la mer du Nord, côté sur le marché de Londres, sur lequel est établi le pétrole algérien gagnait en fin de la séance de mardi 0,10% ou 5 cents comparé à la clôture de lundi, à 48,84 dollars. Des prix qui restent assez “élevés” pour l’année en cours, selon les spécialistes du marché.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR