Connect with us

Economie

Pénurie d’eau potable: le ministère des ressources en eau dévoile un plan d’urgence pour faire face à la crise

Published

on

© DR | baisse du niveau de remplissage des barrages en Algérie

Face à la crise récurrente de la pénurie d’eau potable que traverse le pays, les pouvoirs publics font des mains et des pieds afin de solutionner le problème. A cet effet, un programme d’urgence a été lancé pour remédier au déficit en eau de surface engendré par le manque de pluviométrie, qui reste la principale source du liquide vital.

Dans un communiqué rendu public ce dimanche 27 juin, le ministère des ressource en eau fait savoir que depuis “le mois d’aout 2020, un programme d’urgence et de rattrapage a été lancé pour réduire le déficit en eau de surface“, et ce, en “améliorant les capacités de production d’eau souterraine, ainsi qu’en utilisant la réhabilitation de l’extension des stations de dessalement d’eau de mer et de nouvelles réalisations à court terme pour couvrir le déficit en eau potable dans les wilayas concernées“, explique-t-ils.

À cet effet, parmi les mesures prises pour faire face au manque de pluie, figure l'”adoption d’un système de transfert d’eau entre les barrages pour couvrir la pénurie des besoins des ressources en eau“, informe le communiqué.

Et d’ajouter “l’un des transferts les plus importants qui ont été exploités pour l’approvisionnement en eau, est le barrage de Ghrib vers le barrage de Boroumi à Ain Defla pour alimenter le Grand Alger en 80.000 M3 par jour“.

Egalement, poursuit la même source le “transfert d’eau du barrage de Boussiaba à Jijel vers le barrage de Beni Haroun pour alimenter à la fois El Milia et Bellara avec une production totale estimée à 80 millions de M3 par an“.

Le transfert des eaux du barrage de Oued Taht dans la wilaya de Mascara pour alimenter les communes d’Ain Farah et l’agglomération d’Ain Bouras, Oed el Abtal et Sidi Abdeljabar“, note la même source.

« Le transfert des eaux de barrage de Ouldjet Mellegue dans la wilaya de Tébessa » figure également au programme des mesures prises, annonce le ministère. Ce système permettra d’alimenter en eau potable au moins 175 000 personnes dans communes d’Al Wowza, Al Ouinat, Boukhadra, Bir Al Dahab, Al Marij et Mursat, qui est récemment entré en service“, indique le ministère.

Et aussi le “transfert d’eau du barrage Ighil Emda vers le barrage de Mahwan dans la wilaya de Sétif pour alimenter les communes de la wilaya de Bordj Bou Arreridj à hauteur de 120.000 M3 par jour“.

Par ailleurs, plusieurs projets répartis sur le territoire national sont en cours de réalisation et d’autres seront lancés prochainement a indiqué le communiqué.

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR