Connect with us

Sport

Pelouse du stade Mustapha Tchaker: le coup de gueule de Djamel Belmadi

Published

on

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a critiqué ce mercredi 1er septembre l’état des stades algériens notamment celui de Mustpaha Tchaker à Blida qui devrait abriter jeudi la rencontre entre l’Algérie et le Djibouti.

Animant une conférence de presse ce mercredi matin, l’entraineur des Verts a poussé un coup de gueule contre les responsables, estimant que l’état de la pelouse du stade Mustapha Tchaker, où l’équipe nationale de football mènera son premier match dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, « est un sabotage ».

« J’ai l’impression d’avoir discuté de la problématique Tchaker depuis mon arrivée en juillet 2018 jusqu’à aujourd’hui et pas beaucoup de choses ont changé. Et si ça change, ça change le temps d’un match, le temps d’une date FIFA et il n y a jamais eu de constance dans l’entretien que nécessite un stade notamment qui reçoit l’équipe nationale », a regretté Djamel Belmadi.

« Une calamité tout simplement. Je suis resté quinze seconde sur la pelouse avant de la quitter. C’est une catastrophe », a déclaré le sélectionneur national.  

Djamel Belmadi a responsabilisé les autorités algériennes de cet négligence. « Ces responsables pourquoi ils étaient pas là tous les jours? Ils savent qu’il y a un match de qualification de coupe du monde qui arrive. Ils veulent que je vive à Tchaker, je prends une petite chambre et vérifie tous les jours s’ils travaillent », a-t-il critiqué.

« Il n y pas de terrains en Algérie, c’est un fait »

Dans une déclaration à l’agence de presse APS, le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya de Blida, Kamel Nasri a affirmé ce mercredi que « toutes les conditions sont réunies pour garantir la réussite de la rencontre » au stade Mustapaha Tchaker. Suite à des images relayées sur les réseaux sociaux, le responsable a affirmé que l’état de la pelouse « n’est pas aussi catastrophique ». Selon lui, elle « s’est légèrement détériorée du fait de l’humidité et des feux de forêts enregistrés récemment dans la wilaya où les températures avaient dépassé 48 degré Celsius ».

Lors de sa conférence de presse qu’il a animée ce matin au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa, Djamel Belmadi a démenti la version du responsable.

« C’est pour moi du sabotage », a-t-il enchainé. « Ce n’est pas les conditions climatiques et ce n’est pas ce fameux champignon. Il n y que chez nous que poussent ces champignon. Aucun pays du monde n’a ce problème », a fustigé Djamel Belmadi.

Pour l’entraîneur national, le stade de Mustapha Tchaker n’est pas le seul à être dans cet état là « Il n y a pas de terrain en Algérie. C’est un fait », a-t-il regretté.

« On aurait dû demander à être délocalisé. Il n y a pas de terrain », a fustigé Djamel Belmadi, ajoutant que le stade d’Oran est « pire que Tchaker ».

« Déjà ils ont fait un barbecue il n y a pas longtemps.Je ne joue pas dans des terrains où on fait des barbecues. Je ne sais pas si c’est du au barbecue ou aux conditions climatiques, le terrain est pire que Tchaker donc qu’on vient pas me raconter des bêtises. Le 5 juillet on est à 55 matchs dans l’année. Il est dans un état déplorable. Il n y a pas de terrain en Algérie. C’est un fait », a fait constater Djamel Belmadi.






Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR