Suivez-nous

Monde

“Pas de preuve” que les vaccins anti-covid causent des caillots sanguins

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR |

Le régulateur de médicament britannique le MHRA a indiqué ce jeudi qu’il n’y a “pas de preuves” que les vaccins contre le covid-19 d’AstraZeneca et de Pfizer/ causent des caillots sanguins.

“Notre examen approfondi et minutieux, parallèlement à l’évaluation critique de scientifiques indépendants de premier plan, montre qu’il n’y a aucune preuve que les caillots sanguins dans les veines se produisent plus que ce à quoi on pourrait s’attendre en l’absence de vaccination, pour l’un comme l’autre vaccin”, a déclaré dans un communiqué June Raine, la directrice exécutive du MHRA.

Cette déclaration intervient après la suspension par plusieurs pays européens dont la France, l’Italie et l’Allemagne du vaccin AstraZeneca en raison de “potentiels” effets secondaires.

Face à ces craintes, l’Agence européenne des médicaments (AEM) s’est dite, le mardi 16 mars, “fermement convaincue” de ses bénéfices. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande, quant à elle, de continuer à l’administrer.

En Algérie, le Pr Ryad Mahiaoui, membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus a affirmé qu’aucun cas de complication n’a été enregistré après l’administration du vaccin AstraZenenca. Pour rappel, l’Algérie l’utilise depuis le début février dernier après avoir reçu le premier lot de son quota dans le cadre du dispositif covax.

Avec AFP

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR