Suivez-nous

Politique

“Pas de base militaire américaine au Sahara Occidental”, affirme David Schenker

Melissa NAIT ALI

Publié

le

© DR | David Schenker, sous secrétaire d'Etat adjoint américain

Le Sous-secrétaire d’Etat américain adjoint chargé du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker a démenti, aujourd’hui à Alger, l’intention de l’administration américaine d’installer une base militaire sur les territoires occupés du Sahara Occidental. “Ce qui a été rapporté par des médias Algériens et marocains est faux. L’administration américaine n’envisage pas d’installer une base militaire au Sahara Occidental, comme elle ne compte pas y transférer le commandement d’Africom”, affirme-t-il, lors d’une conférence de presse animée aujourd’hui.

David Schenker, en visite depuis mercredi dernier en Algérie dans la cadre d’une tournée qui le mènera aussi au Maroc, défend la position du président sortant, Donald Trump qui avait reconnu l’autorité du Maroc sur le Sahara Occidental. “Il est temps d’aller vers des solutions courageuses. Pour nous, seul le dialogue politique entre le Maroc et le Front Polisario autour du plan marocain d’autonomie est en mesures de résoudre définitivement ce conflit”, estime-t-il, soutenant que “toutes les démarches entreprises auparavant ont échoué”.

“chaque admiration a le droit de prendre les décisions qui conviennent à sa politique”

Le responsable américain appelle, dans la foulée, à la désignation rapide d’un nouvel envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental. Sur une question concernant l’éventualité de voir le nouveau président, Joe Biden, revenir sur l’engagement pris par son prédécesseur, David Schenker affirme que chaque administration a le droit de prendre les décisions qui conviennent à sa politique.

Au cours de sa visite, M. Schenker a été reçu en audience par le Ministre des Affaires Étrangères, Monsieur Sabri Boukadoum. Les deux parties ont réaffirmé l’engagement des deux pays à renforcer le dialogue et la concertation sur les questions bilatérales ainsi que régionales et internationales d’intérêts communs, notamment le Sahara Occidental, la situation en Libye et au Sahel.

Lire la suite
Publicité
Commentaires