Connect with us

Accueil

Parti des travailleurs: l’affaire El Watan est «une question nationale»

Published

on

Le Parti des travailleurs (PT), a appelé mardi toutes les parties qui ont la responsabilité d’agir dans la crise que vit le journal El Watan, à intervenir, estimant qu’il s’agit là d’«une affaire nationale».

En grève cyclique depuis le 12 juillet dernier pour réclamer le versement des salaires des cinq derniers mois, les travailleurs du journal El Watan, ont repris dimanche leur débrayage pour 4 jours de suite, devant une incertitude totale sur la survie de leur média. La grève sera illimitée à partir de vendredi 29 juillet.  

Le PT qui suit le mouvement «avec une grande attention», affirme dans un communiqué que «par delà les péripéties et les responsabilités dans la situation de crise qui menace l’existence du journal, l’affaire El Watan est une question nationale qui ne concerne pas seulement les journalistes et employés de ce quotidien».

Pour le parti de Louisa Hanoune, un journal «n’est pas la seule propriété de ses actionnaires et ses journalistes». «Il appartient aussi à tous ses lecteurs qui le font vivre», insiste le PT, rappelant qu’El Watan, «un des pionniers du pluralisme médiatique arraché par la révolte d’Octobre 1988, est une référence non seulement en Algérie et sur le continent africain mais aussi à l’échelle internationale».

Qui a intérêt à faire disparaître El Watan ?

Le journal est «l’un des médias qui sont restés fidèles à l’éthique et la déontologie du travail journalistique», admet le parti qui se demande «qui a intérêt à déstabiliser, voire faire disparaitre le journal El Watan ?»

A travers son communiqué, son soutien, Le PT «interpelle tous ceux qui ont une responsabilité à agir pour trouver une issue positive à la crise, à commencer par le versement des salaires des employés afin que le journal revienne rapidement à ses lecteurs».

Devant le blocage des comptes de l’entreprise El Watan, à cause de ses dettes d’un montant de 55 millions de dinars d’impôts et de 45 millions de dinars d’un crédit contracté auprès de la banque CPA, les actionnaires ont lancé dernièrement un appel pressant aux autorités. Faute d’une intervention et d’une solution, «le dépôt de bilan» s’imposera …

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR