Connect with us

En continu

Panel du dialogue: appel lancé à 23 personnalités pour rejoindre la commission

Avatar

Published

on

 Le panel du dialogue et de la médiation constitué, jeudi dernier, lance à un appel à 23 personnalités pour rejoindre la commission chargée de trouver une solution consensuelle à la crise actuelle.

 

Ayant tenu, aujourd’hui, sa première réunion, le panel annonce l’intégration d’un septième membre, en l’occurrence Mohamed Yacine Boukhenifer, présenté comme un jeune du Hirak. A l’issue de cette réunion, le panel a rendu publics deux communiqués expliquant sa démarche.

En effet, dans le premier communiqué, le panel qui présente la commission comme “une structure non gouvernementale qui n’est pas basé sur l’exclusion”, définit les contours de la mission à entreprendre prochainement.

Une mission qui sera conclue par l’organisation d’une conférence nationale, devant adopter une feuille de route de sortie de crise. Dans le second communiqué, le panel lance un appel à des personnalités, dont les noms ont été cités dernièrement, pour intégrer la commission et “répondre à l’appel de la patrie”.

Une liste de 23 personnes a été rendue publique, dans laquelle figure les noms de la moudjahida, Djamila Bouhired, des anciens chefs du gouvernement, Mouloud Hamrouche, Mokdad Sifi et Ahmed Benbitour, de l’ancien candidat à la présidentielle de 1999, Ahmed Taleb Ibrahimi et de l’ancien ministre, Abdelaziz Rahabi.

La liste contient aussi les noms des avocats, Mokrane Ait Larbi et Mustapha Bouchachi, de la sœur de Larbi Ben M’hidi, Drifa Ben M’hidi, de Rachid Benyelles, des syndicalistes, Messaoud Boudiba et Lyes Merabet et du président de l’association des Oulémas, Abderrazak Guessoum…

Selon la commission le but du dialogue projeté “est de prendre contact avec la classe politique, les personnalités nationale, les dynamiques de la société civile et des jeunes du mouvement populaire en vue d’avoir une définition précise de la voie de sortie de crise”.

A cet effet, la commission annonce qu’elle mettra en place, prochainement, un agenda des réunions à tenir avec l’ensemble des acteurs. “Une fois les réunions de dialogue sont achevées, la commission élaborera une première mouture des propositions faites, avec une possibilité de réunir les points de convergence et les points de divergence. La commission élaborera, par la suite, une mouture finale qui sera proposée pour adoption dans le cadre d’une conférence nationale à laquelle seront conviés tous les participants à ce dialogue. Le document adopté sera contraignante pour les autorités et il sera proposé à la présidence pour le traduire en texte de loi”, lit-on dans ce communiqué.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR