Connect with us

Politique

Oran : Rassemblements de soutien en Kabylie

Après la répression qui s’est abattue sur les manifestants sortis marcher pour le 43e vendredi du Hirak, à Oran et dans d’autres villes de l’Ouest du pays, des sit-in ont été organisés en soutien aux citoyens victimes de la violence policière. Un appel pour une grève générale a été lancé pour la journée de demain sur les réseaux sociaux.

Avatar

Published

on

© INTERLIGNES | Rassemblement devant l'ancienne maire au centre ville de Tizi Ouzou en soutien à Oran
© INTERLIGNES | Rassemblement devant l'ancienne maire au centre ville de Tizi Ouzou en soutien à Oran

À Béjaia, à la place Said Mekbel plus exactement, un grand rassemblement citoyen s’est tenu pour manifester contre le déchainement des forces de l’ordre qui ont usé d’une violente répression contre les marcheurs pacifistes sortis exprimer leur opinion à Oran.

Arborant des pancartes où on pouvait lire « Non à la police militaire », « « Wahran Rana Maâkoum », « Je suis Oran » ou encore « Contre la répression », les habitants de Bejaia venus en force à ce rassemblement scandaient en chœur « Ya Nass Wahran Bravo Alikoum, Nass Bejaia Teftakhar Bikoum (Bravo les Oranais, les Béjaouis sont fiers de vous) ».

Une des vidéos de cette répression à Oran, qui ont circulé sur les réseaux sociaux depuis hier, a fait le buzz sur la toile et provoqué le courroux et l’indignation de tous ceux qui l’ont visionnée. On y voit clairement des manifestants à l’arrêt devant des policiers qui, d’un coup, ont chargé. Faisant usage des sprays lacrymogènes, les forces de l’ordre dispersent la foule en un clin d’œil. Les policiers poursuivent les manifestants et en arrêtent quelques-uns. Parmi la foule, une jeune femme, à l’arrêt, se tient le visage entre les mains après avoir inhalé les lacrymogènes. Un policier, d’une carrure de rugbymen, passe à côté d’elle et, au lieu de la secourir, ne trouve mieux que de la faucher d’un coup de pied, la faisant tomber sèchement sur l’asphalte. Geste condamnable et indigne de la part d’un représentant de l’ordre.

Ces images, filmées par un vidéo amateur, ont enflammé les réseaux sociaux. Sous d’autres cieux, ces seules images auraient provoqué un scandale et ne seraient pas restées sans suite des autorités.

Pour l’appel à la grève générale pour la journée de demain, 15 décembre, lancé anonymement sur les réseaux sociaux, Samir Djebbar président de l’Union générale des commerçants et artisans pour la wilaya de Tizi Ouzou, annonce “Nous n’avons fait aucun appel à une grève. Tous les commerçants de la wilaya de Tizi Ouzou ont baissé rideau pendant 6 jours, on n’a rien à prouver pour ce qui est de notre adhésion à la révolution du sourire. On lance un appel à tous les commerçants de notre wilaya d’ouvrir leurs commerces, demain dimanche 15. Maintenant, s’il y a un appel à une grève, il devra être national“.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR