Connect with us

Politique

Oran : Kaddour Chouicha et Toufik Hassani libérés

Bouzid ICHALALENE

Published

on

© DR | Kadour Choucha, Président de la LADDH Oran

Le président du bureau de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) d’Oran, Kaddour Chouicha, et Toufik Hasani interpellés hier lors de la marche des étudiants à Oran, puis maintenus en garde à vue au commissariat central d’Oran, viennent d’être libérés.

 

Selon l’avocat Mohand Farid Khemissti, Kaddour Chouicha et l’ancien policier Toufik Hassani viennent d’être remis en liberté après leur présentation. « Pour absence de toutes preuves, le procureur a ordonné le classement du dossier », nous confie-t-il.

L’activiste Yahia Hamani, arrêté chez lui hier 14 janvier, « sera présenté demain 16 janvier devant le procureur », ajoute la même source qui précise qu’« il se trouve actuellement en garde à vue au commissariat central de la même ville ».

Le CNLD précise qu’il a été interpellé « par des éléments de la police, probablement pour ses publications Facebook ».

Politique

Marche du hirak à Kherata (Bejaïa) : La mobilisation était au rendez-vous

Achour Nait Tahar

Published

on

La ville Kherata dans la wilaya de Bejaïa a renoué ce 15 août avec les marches de protestation populaire contre le régime en place. Une foule nombreuse a de nouveau battu le pavé pour réclamer la libération des détenus et relancer le Hirak.

Les artères de la ville de Kherata ont vibré sous les slogans des manifestants qui vise la reprise des manifestations du Hirak, mis en veilleuse depuis la mi-mars pour éviter la propagation du nouveau coronavirus. Des jeunes et des moins jeunes ont investi la rue à l’occasion de cette marche dans l’espoir de donner une deuxième vie à la révolution au Hirak.

Les manifestants munis de drapeaux et de pancartes sur lesquelles on peut lire “Libérez les détenus”, “Système Bricolage”, “Système dégage”. A la tête de la marche, une grande banderole a été déployé portant le slogan suivant : “Vive la lutte, car seule la lutte paie”. Des pancartes appelant à la libération du journaliste Khaled Drareni ont été exhibé.

La foule avançait en entonnant des slogans hostile aux pouvoir à l’instar de “Tebboune mezouar, djabouh l3asker makach echar3ia, echaab t’harer houa li yaqrar dawla madania” (élection de Tebboune est truqué, imposé par l’armée, le peuple s’est libéré c’est lui qui décidera de l’instauration d’un état civil. D’autres slogans ont également retenti entre autre “Dwala madania machi 3askaria” ( Etat civil et non militaire).

Après près de Cinq mois de suspension pour cause de pandémie Covid-19, les manifestations de rue reviennent à partir de la ville de Kherata. Les militants du Hirak n’ont pas encore dit leur dernier et espèrent toujours faire renaitre la flamme de la contestation. Au vu de la mobilisation d’aujourd’hui prouve que la détermination n’a pas été altéré.

Continue Reading

Politique

L’Union européenne “préoccupée” par la condamnation du journaliste Khaled Drareni

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

L’Union européenne suit avec “préoccupation” la situation du journaliste Khaled Drareni qui a été condamné le 10 août à trois ans de prison ferme, a déclaré vendredi une porte-parole du chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, assurant que l’UE appelle l’Algérie à “œuvrer à l’apaisement et au dialogue”.

“Nous suivons avec préoccupation la situation du journaliste Khaled Drareni, condamné à trois ans de prison ferme pour “incitation à attroupement non armé et atteinte à l’unité nationale”, a déclaré la porte-parole Nabila Massrali.

“Nous traitons des cas individuels et des questions relatives aux droit de l’Homme à différents niveaux dans le cadre du dialogue entre l’UE et l’Algérie”, a-t-elle assuré, ajoutant que l’UE appelle l’Algérie à “œuvrer à l’apaisement et au dialogue”.

Arrêté le 07 mars dernier alors qu’il couvrait une manifestation populaire à Alger-centre, le journaliste Khaled Drareni est en détention depuis le 29 mars pour “incitation pour attroupement non armé” et “atteinte à l’unité nationale”.

Lors du procès qui s’est déroulé le 03 août, le procureur de la république a requis une peine de quatre ans d’emprisonnement, 100.000 DA d’amende et une privation des droits civiques pendant quatre ans contre le journaliste et ses co-accusés: les activistes Samir Belarbi et Slimane Hamitoche.

Le 10 août, le tribunal de Sidi M’hamed rend son verdict condamnant le journaliste à trois ans de prison ferme et 50.000 DA d’amende. Les deux activistes, placés sous mandat de dépôt le 10 mars et libérés le 02 juillet, ont été condamnés à deux ans de prison dont quatre mois ferme.

La condamnation du journaliste Khaled Drareni a généré une large campagne de solidarité en Algérie comme à l’étranger où plusieurs ONG et associations ont réclamé sa libération. Ses avocats, qui ont dénoncé un “procès politique”, ont fait appel du verdict.

Continue Reading

Politique

Pétrole: Le Brent à 44,57 dollars le baril

Avatar

Published

on

By

Les cours du pétrole étaient en baisse vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) à propos de la demande mondiale de pétrole pour 2020 et 2021.

Dans la matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 44,57 dollars à Londres, en recul de 0,87% par rapport à la clôture de jeudi.

A New York, le baril américain de WTI pour le mois de septembre lâchait 0,88% à 41,87 dollars.

“La hausse déclenchée par les données sur les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis mercredi s’est éteinte aussi vite qu’elle avait commencé”, ont constaté des analystes de Oanda.

“Les prix ont subi des pertes en raison de l’inquiétude renouvelée (des investisseurs) concernant l’évolution de la demande de pétrole dans le monde”, ont-ils expliqué, faisant référence aux données publiées la veille par l’AIE.

L’AIE prévoit que la demande de brut chute cette année à 91,9 millions de barils par jour (mbj), soit 140.000 de moins que prévu jusqu’alors, avant de rebondir à 97,1 mbj en 2021, soit 240.000 de moins que prévu.

Elle impute ce repli à la faiblesse persistante du secteur des transports, notamment aérien, avec la crise sanitaire.

Mercredi, c’est l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui avait déjà légèrement abaissé son estimation de la demande mondiale de pétrole en 2020.

Par ailleurs, la Chine, qui est restée un moteur pour les marchés pétroliers pendant la pandémie, pourrait bientôt ralentir ses importations car les stocks continuent d’augmenter à des niveaux records, prévoient des observateurs du marché.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR