Connect with us

Politique

Oran: détérioration de l’état de santé de trois détenus grévistes de la faim

Published

on

L’état de santé des trois détenus à la prison d’Oran en grève de la faim depuis près d’un mois s’est “fortement détérioré”, a alerté l’un de leurs avocats, maitre Omar Boussag après leur avoir rendu visite ce dimanche 23 mai.

Il s’agit de l’activiste Tahar Boutache, 43 ans, en grève de la faim depuis le 25 avril et de Yasser Rouibeh, 19 ans, et Mustapha Guira, 56 ans, en grève de la faim depuis le 29 avril. 

“J’ai rendu visite aujourd’hui aux détenus et je les ai trouvés dans un état de santé très critique. Ils ont été placés sous perfusion “sérum” après avoir perdu connaissance jeudi”, a alerté l’avocat sur Facebook, précisant que les trois grévistes “sont déterminés à poursuivre leur action de protestation malgré mon insistance.”.

En détention depuis avril dernier, les trois détenus restent en prison après que la chambre d’accusation ait rejeté l’appel introduit par leurs avocats contre la mesure du mandat de dépôt.

En effet, impliqués dans le même dossier que le journaliste Said Boudour, la journaliste Jamila Loukil, le président du bureau d’Oran de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH),  la chambre d’accusation a confirmé, mardi 18 mai, toutes les décisions prises par le juge d’instruction près le tribunal d’Oran contre les accusés.

Les accusés sont poursuivis pour “incitation des citoyens à prendre les armes contre l’autorité de l’État”, “incitation à porter atteinte à l’intégrité du territoire national” et “enrôlement dans une organisation terroriste ou subversive active à l’étranger ou en Algérie“.


Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR