Connect with us

Digital

Nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp: les utilisateurs s’empressent pour télécharger « Signal »

Published

on

L’application de messagerie instantanée WhatsApp a informé ses utilisateurs que de « nouvelles conditions d’utilisation », lui permettant de partager plus de données avec sa maison-mère Facebook, allaient entrer en vigueur en février. Depuis, son concurrent « signal » figure en tête des téléchargements sur les plateformes telles qu’Apple Store ou encore Google Play, et ce, dans plusieurs pays.

En effet, l’application mobile multiplateforme de messagerie instantanée, WhatsApp, a émis le 7 janvier de nouvelles conditions d’utilisation impliquant un vaste partage de données personnelles avec sa maison-mère Facebook. « Les utilisateurs qui refusent ne pourront plus accéder à leur compte à partir du 8 février« , a prévenu la compagnie.

Suite à cette annonce, plusieurs utilisateurs de WhatsApp à travers le monde ont manifesté sur les réseaux sociaux leurs intentions de recourir davantage à son concurrent « Signal », à l’image du patron de Tesla Elon Musk. L’application gratuite est depuis en tête des téléchargements notamment en Inde, en Allemagne, en France, ou encore à Hong Kong, a-t-elle annoncé samedi sur Twitter.

Signal a même publié un tutoriel pour aider les nouveaux utilisateurs à importer facilement leurs conversations de groupe depuis une autre application de messagerie.

L’afflux de nouvelles connexions a provoqué quelques problèmes techniques entre jeudi et vendredi. « Les codes de vérification sont actuellement retardés (…) parce que beaucoup de nouvelles personnes tentent de rejoindre Signal actuellement« , avait expliqué l’entreprise.

Chiffrement de « bout en bout » 

Lancé en 2014, Signal est considérée à ce jour par les spécialistes comme l’une des applications de messagerie les plus sécurisées du marché grâce notamment à sa capacité de chiffrer « de bout en bout » messages ou appels audio et vidéos. En sus, en février dernier, la Commission européenne l’a même recommandée à ses équipes, en particulier pour sécuriser les échanges avec des personnes extérieures à l’organisation.

De son coté, l’application WhatsApp fait face à beaucoup de critiques depuis jeudi, et ce, après avoir demandé à ses quelque deux milliards d’utilisateurs d’accepter les nouvelles conditions susmentionnées.

Le groupe cherche selon eux à « monétiser sa plateforme en permettant aux annonceurs de contacter leurs clients via WhatsApp, voire d’y vendre directement leurs produits, comme c’est déjà le cas en Inde« .

Selon l’entreprise, « les données qui pourront être partagées entre WhatsApp et l’écosystème d’applications de Facebook (dont Instagram et Messenger) comprennent les contacts et les informations du profil, à l’exception du contenu des messages qui restent chiffrés« .

Toutefois, les nouvelles conditions diffèrent entre l’Union européenne et le reste du monde. Dans le cas de l’UE et du Royaume-Uni, elles ne seront utilisées uniquement que pour développer « les fonctionnalités offertes aux comptes professionnels WhatsApp Business« , a souligné l’entreprise à l’AFP.

 

 

 

 

 

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR