Transport aérien : Oran se dotera cette année d’un aéroport futuriste

Transport aérien : Oran se dotera cette année d’un aéroport futuriste

Crédit photo : DR | Nouvel Aeroport d'Oran

Prévu d’ouvrir cette année, le nouvel aéroport international d’Oran alliera design et haute qualité environnementale. La future enceinte aéroportuaire s’étalera sur 49.000 mètres carrés d’installations mêlées à des espaces verts, des boutiques, des hôtels et des restaurants. C’est le nouveau visage futuriste de cette nouvel aérogare qui sera inauguré cette année. Ce nouveau terminal portant la capacité à 3,4 millions de passagers par an est en cours d’achèvement. La capacité d’accueil sera ainsi quadruplée puisque la capacité de l’actuelle aérogare ne dépasse pas les 800.000 passagers par an. Les travaux ont été confiés à l’entreprise “Cosider Constructions” pour un délai de 36 mois et un coût global de 13 milliards de dinars.

Un budget supplémentaire de 8 milliards DA a été mobilisé pour l’acquisition d’équipements. Le chantier a été lancé en 2013.  La mise en service a été repoussée d’une année. «Deux pistes d’une largeur de 45 m et d’une longueur respectivement de 3.660 et 3.000 mètres constitueront l’aire d’atterrissage et de décollage des aéronefs», a précisé un responsable de l’Etablissement de gestion de services aéroportuaires d’Oran (EGSA). «Sur ce terminal, la nature se mêlera aux équipements d’un aéroport classique. Le but est de réinventer le principe de l’aéroport. Notre objectif est d’allier un grand espace commercial à un parc urbain pour une expérience singulière et immersive», explique ce cadre de l’EGSA.

Une aérogare pour les jets privés

Dans la foulée, une aérogare pour les jets privés est aussi en projet. Il faut dire que ces projets sont nécessaires. L’actuel aéroport est complètement saturé. Les compagnies aériennes doivent gérer cette asphyxie. Le futur aérodrome peut accueillir simultanément six vols grâce à six trains d’embarquements. Pas moins de 36 boxes d’enregistrement seront réservés aux différentes compagnies aériennes. L’actuelle enceinte aéroportuaire sera rénovée pour être dédiée au trafic domestique. Les capacités de stationnement des véhicules au sein des parkings atteindront les 5.400 places, avec la construction d’un parking à étages près de la nouvelle aérogare. Il faut aussi signaler que cette nouvelle aérogare sera desservie par le tramway puisqu’un projet d’extension du réseau existant est prévu. «Les terminaux ne seront plus des enclos d’attente avec quelques boutiques et restaurants, mais vont devenir de vraies destinations de voyage conçues pour promouvoir outre le commerce, le bien-être et la détente. Il y aura des scanners biométriques, un service d’enregistrement moderne et un embarquement numérique», soutiennent-on à l’EGSA.

« Parmi ses nombreuses fonctionnalités, cet espace est rempli de lumière et de verdures. Entre design futuriste et services modernes, cet aéroport deviendra une véritable attraction», poursuit ce cadre de l’EGSA. Oran qui abritera en 2021, la 19ème édition des Jeux Méditerranéens, s’offre ainsi un aéroport futuriste. Le nouvel aérogare sera alimentée en énergie solaire. L’aérodrome sera doté d’une centrale photovoltaïque constituée de panneaux solaires installés sur une surface-plafond de 13.000 m2. Ces panneaux assureront le quart des besoins de cette aérogare en électricité. Il est prévu également la mise en place d’un système de récupération des eaux pluviales pour être réutilisées.

 

Mégabannière (728x90)