Connect with us

Société

Non-respect des mesures de prévention : Fermeture à nouveau des commerces à Alger

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

La wilaya d’Alger a ordonné ce dimanche la fermeture à nouveau des commerces concernés par l’instruction d’élargissement des activités commerciales décidée le 25 avril, indique la wilaya dans un communiqué diffusé sur Facebook.

Il s’agit des activités et des commerces suivants : salons de coiffure, pâtisserie, confiserie et gâteaux traditionnels, habillement et chaussures, commerce d’électroménager, commerce d’articles et ustensiles de cuisines, commerce de tissus, de mercerie et de bonneterie, commerce de produits cosmétiques et parfumeries, précise la même source.

Toutes les activités commerciales de type “bazar” demeurent non-autorisées, ajoute le communiqué.

C’est le non-respect des mesures de prévention dictées afin d’endiguer la propagation du coronavirus qui a motivé cette décision, précise la même source.

Plusieurs wilayas ont également décidé de rétablir la fermeture des commerces notamment les wilayas d’Oran, Constantine, Jijel, Mostaganem et Médéa.

Rappelons que le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a émis le 25 avril une instruction à l’adresse des départements ministériels concernés ainsi que les walis de la République pour l’élargissement des secteurs d’activités et l’ouverture des commerces, “à l’effet de réduire l’impact économique et social de la crise sanitaire”.

Depuis, les magasins ont été pris d’assaut par les citoyens notamment les magasins de confiserie et gâteaux traditionnels, ce qui a engendré une augmentation dans les cas d’infection par le coronavirus.

“Une des premières causes à l’origine de la récente augmentation des cas d’infection par le virus a été le non-respect de ces conditions et l’affluence des citoyens vers les marchés et les commerces”, a affirmé le Premier ministre Abdelaziz Djerad lors d’une visite d’inspection effectuée samedi à la wilaya de Sétif.

Société

Covid-19 : 228 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR |
© DR |Covid-19, Nouveau bilan

228 nouveaux cas confirmés de coronavirus covid-19, 158 guérisons et 9 décès ont été recensés durant les dernières 24 heures en Algérie, selon un bilan établi jeudi par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus.

Le nombre total des infections enregistrés s’élève à 49.194 cas depuis l’apparition de la pandémie en Algérie le mois de février écoulé. celui des décès est quant à lui est passé à 1654 cas, alors le nombre total de guérisons est de l’ordre de 34.675, précise le bilan.

par ailleurs, les wilayas ayant enregistrés une hausse en matière du nombre de contaminations sont comme suit: Alger arrive en tête avec (+38), Batna (+24), Bejaïa (+23), Blida (+19) et enfin Annaba et Tlemcen avec (+17) pour chacune.

Continue Reading

Société

Aïn Témouchent: 19 harragas sauvés, deux corps sans vie repêchés

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Les corps sans vie d’une femme trentenaire non identifiée et d’un enfant de 9 ans ont été repêchés jeudi au large d’Aïn Témouchent, ont indiqué les services de la protection civile à l’APS.

Les deux corps sans vie ont été transférés à la morgue de l’établissement public hospitalier Ahmed Medeghri d’Aïn Témouchent et les unités de la protection civile poursuivent les recherches après une troisième personne portée disparue en mer, ont-ils précisé.

Selon la même source, les éléments des gardes côtes ont réussi à secourir, ce matin aux environ de 4h30, 19 autres parmi 22 candidats à l’émigration clandestine suite au renversement d’une embarcation.

Continue Reading

Société

BAC 2020: des peines de prison à l’encontre des personnes impliquées dans les fuites des sujets

Meriem Nait Lounis

Published

on

Des peines d’emprisonnement d’un à deux ans et des amendes de 50.000 à 500.000 Da ont été prononcées ce mercredi à l’encontre de neuf individus impliqués dans la diffusion des sujets de l’examen du baccalauréat ou des corrigés, indique le ministère de la Justice dans un communiqué rapporté par l’agence de presse APS.

Des peines d’emprisonnement oscillant entre un et deux ans de prison avec des amendes de 50.000 à 500.000 DA ont été prononcées à l’encontre de neuf individus ayant atteint l’âge de majorité pénale pour des faits liés à la diffusion des sujets de l’examen du baccalauréat ou des corrigés à travers l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC). Les prévenus ont été poursuivis conformément aux procédures de comparution immédiate, selon l’APS.

Dans ce cadre, le tribunal de Batna a condamné le mis en cause répondant aux initiales (M.A) à une peine de deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 500.000 Da avec mandat de dépôt.

Le tribunal de Tébessa a également condamné le prévenu répondant aux initiales (A. H) à une peine de 18 mois de prison ferme assortie d’une amende de 100.000 Da avec mandat de dépôt, toujours selon l’APS.

Selon la même source, le tribunal d’Ain Oussara (Djelfa), a condamné le prévenu (Dj. A. A.) à un an de prison ferme assortie d’une amende de 100.000 DA avec mandat de dépôt. Même peine a été infligée par le tribunal de Hassi Bahbah au mis en cause répondant aux initiales (Kh. M. A. H. S) et le tribunal de Sétif les prévenus (M. R) et (M.A).

De son côté, le tribunal de Mahdia (Tissemsilt) a condamné le prévenu (B. A. D. M) à dix huit (18) mois de prison ferme avec une amende de 50.000 DA.Une peine d’un an de prison ferme avec sursis assortie d’une amende de 60.000 DA a été prononcée par le tribunal d’Ain Salah contre la prévenue (M. Z.) et son frère (M. A).

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR