Connect with us

Société

Non-respect des mesures de prévention contre le coronavirus : procédures judiciaires contre 5.319 individus

Avatar

Published

on

© DR |

Cinq mille trois-cent-dix-neuf (5.319) personnes ont fait l’objet de poursuites judiciaires et 1.647 véhicules et 602 motos mis en fourrière durant les deux jours de Aïd El-fitr pour violation des dispositions organisationnelles relatives à la prévention et la lutte contre la propagation du Coronavirus, a indiqué mardi un responsable de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Les services de police ont enregistré durant la même période, 79 infractions dont 52 relatives au regroupement de plus de deux personnes et 27 relatives au non-respect de la distanciation sociale, a précisé le chef de la cellule de communication et des relations publiques à la DGSN, le Commissaire divisionnaire Amar Laroum.

A cette occasion plusieurs initiatives de solidarité accompagnées de campagnes de sensibilisation sur la nécessité de respecter les mesures de confinement ont été organisées où les différents services de la police ont distribué 50.000 masques aux citoyens dans de nombreuses wilayas du pays en sus de la programmation de visites à certains patients dans les hôpitaux et les maisons de repos pour personnes âgées et l’organisation de plusieurs campagnes de sensibilisation au profit des usagers de la route, a-t-il ajouté.

Les services de la DGSN restent vigilants pour protéger les citoyens, préserver la santé publique, sécuriser les biens et mettre en œuvre la réglementation relative aux mesures de confinement et aux dispositions de la réglementation relatives à la prévention et la lutte contre la propagation du Covid-19″, a souligné M. Laroum.

Appelant les usagers de la voie publique à faire preuve de prudence, le même responsable a rappelé le numéro vert 1548 et la ligne de secours 17 pour la réception des signalements 24h/24.

Société

Explosion d’El Bayadh: le procureur requiert les peines maximales

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le procès des 12 accusés dans l’explosion de gaz d’El Bayadh ayant fait 6 morts et 17 blessés, s’est ouvert mercredi au tribunal d’El Bayadh. Le procureur de la république a requis les peines maximales contre les personnes impliquées.

Le Procureur de la république a également ordonné d’interdire l’entreprise de l’entrepreneur poursuivi dans cette affaire de conclure des marchés publics pendant cinq ans en plus d’avoir ordonné le placement en détention provisoire des quatre accusés placés la semaine dernière sous controle judiciaire. Il s’agit d’un élu de l’APC d’El Bayadh, un fonctionnaire de Sonelgaz et deux employés de l’unité de l’Algérienne des eaux (ADE) et d’Algérie Télécom.

D’autres personnes ont été placées en détention préventive en l’occurence l’entrepreneur chargé du projet d’éradication des points noirs du réseau d’assainissement de la commune d’El-Bayadh. Il est accusé d’”homicide et de blessures involontaires”, “négligence et non respect des règlements”, “incendie détruisant des biens d’autrui”, “faux et usage de faux”, “réalisation de travaux sur la voie publique sans autorisation”, en plus de la “non déclaration des travailleurs aux services de la Caisse nationale d’assurance sociale des travailleurs salariés (CNAS)”.

Sept autres personnes sont impliquées à savoir : le conducteur des travaux et le conducteur d’engin qui a provoqué l’accident, un cadre de Sonelgaz et un autre de l’instance nationale de contrôle des travaux d’hydraulique et deux cadres de la Direction des ressources en eau d’El Bayadh. Ils sont poursuivis pour “homicide et blessures involontaires”, de même qu’un élu de l’APC d’El Bayadh accusé de “menaces et d’intimidations pour contrecarrer les investigations” et d’avoir “fourni des documents administratifs à une personne qui n’en ont pas droit”.

Pour rappel, une explosion due à une fuite de gaz a eu lieu samedi 10 octobre à la wilaya d’El Bayadh. L’explosion provoquée par les travaux “d’un entrepreneur privé” a fait six morts et 17 blessés. La dernière victime est décédée le 17 octobre après une hospitalisation d’une semaine à l’hôpital des grands brûlés de Douéra à Alger.

Continue Reading

Société

Covid-19: 252 nouveaux cas, 136 guérisons et 7 décès en Algérie

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Covid-19, nouveau bilan

252 nouveaux cas confirmés de coronavirus (Covid-19), 136 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie, selon un bilan établi ce mercredi, par la commission scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie en Algérie.

Le nombre total des contaminations a atteint 55.081 cas, celui des décès s’élève à 1880, alors que le nombre total des guérisons est de l’ordre de 38.482, précise le bilan.

Continue Reading

Economie

Le taux d’inflation stationnaire à 2% à fin septembre

Feriel Bouaziz

Published

on

Le taux d’inflation moyen annuel en Algérie à atteint 2% en septembre dernier, informe ce mercredi l’Office National des Statistiques (ONS).

En effet, l’évolution des prix à la consommation en rythme annuel à septembre 2020, est le taux d’inflation moyen annuel calculé en tenant compte de 12 mois, depuis le mois d’octobre 2019 à septembre 2020 comparé à la période allant du mois d’octobre 2018 à septembre 2019.

Cependant, la variation mensuelle des prix à la consommation, qui est l’évolution de l’indice de prix du mois de septembre 2020 par rapport à celui du mois d’août dernier, a noté une augmentation de 1,1%, a rapporté l’Office.

Par ailleurs, la variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont affiché une hausse de 2,2%, résultat de l’augmentation des prix des produits agricoles frais en septembre dernier et par rapport au mois d’août.

C’est pourquoi, ces derniers ont augmenté de 4,7%, conséquence de la hausse des prix de certains produits, notamment les fruits frais (+27,1%), les légumes frais (+7,4%), la viande de poulet (+9,8%) et les œufs (+0,5%).

Par ailleurs, l’Office a relevé que le seul produit qui a connu une baisse de prix dans la catégorie des produits alimentaires agricoles frais, c’est la pomme de terre qui a chuté de 9,8% en septembre et ce par rapport au mois d’août dernier.

Quant aux produits alimentaires industriels, les prix ont enregistré un léger recul (-0,13%), selon l’ONS. Les prix des produits manufacturés, quant à eux, ont augmenté de 0,5%, alors que ceux des services ont stagné.

Durant le mois de septembre dernier, les prix à la consommation ont augmenté de 1,4% par rapport au même mois de 2019, ainsi que les enseignes d””habillement chaussures” qui eux aussi ont connu une hausse de (+1,44%), ceux de l’éducation également, culture et loisirs (+1,38%), du groupe de santé, hygiène corporelle (0,21%) et transport et communication (+0,1%).

Pendant les neuf premiers mois de 2020, les prix à la consommation, ont connu une hausse de 2,09%, marqués par une légère baisse des biens alimentaires (-0,47%), les produits agricoles frais (-1,60%), comparé aux produits alimentaires industriels qui eux ont augmenté de 0,65%. Les prix des biens manufacturés ont connu également une hausse de près de 5,2% et ceux des services près de (2%) durant les neuf premiers mois de l’année en cours et par rapport à la même période en 2019.

Ainsi, en 2019, le taux d’inflation en Algérie avait atteint 2%.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR