M’Sila : Ayache Mahdjoubi inhumé au cimetière d’Oum Echemel

Le jeune Ayache Mahdjoubi (31 ans), décédé suite à une chute dans un puits artésien de 30 mètres de profondeur a été inhumé jeudi au cimetière du village d’Oum Echemel dans la commune de Houamed (130km à l’ouest de M’sila) dans une ambiance de tristesse et de consternation, en présence d’une foule nombreuse composée de proches et de citoyens venus de plusieurs régions du pays.

Crédit photo: DR | Enterrement de Ayache Mahjoubi

Le jeune Ayache Mahdjoubi (31 ans), décédé suite à une chute dans un puits artésien de 30 mètres de profondeur a été inhumé jeudi au cimetière du village d’Oum Echemel dans la commune de Houamed (130km à l’ouest de M’sila).

 

C’est dans une ambiance de tristesse et de consternation, en présence d’une foule nombreuse composée de proches et de citoyens venus de plusieurs régions du pays, que corps sans vie, coincé depuis neuf jours dans un puits artésien et dont la mort a été confirmé dimanche, a été retirée mercredi à 21h55 après d’intenses efforts déployés par les équipes de secours de la Protection civile qui n’avaient vraiment pas les moyens techniques nécessaires leur permettant de sauver le jeune Ayache Mahdjoubi.

Le corps été acheminé vers l’hôpital de Boussaâda, avant d’être évacuée au domicile familial au village d’Oum Echemel pour permettre à sa famille et au citoyens de lui rendre un ultime hommage.

Un élan de solidarité avec la famille de la victime a accompagné tout au long des neuf jours les efforts déployés pour extraire le jeune du puits, suivis de très prés par les citoyens à l’échelle locale et nationale et largement répercutés dans les médias nationaux et étrangers. Les engins déployés sur place afin de dégager le tube en métal dans lequel se trouvait le corps, appartiennent tous à des particuliers venus volontairement à l’aide des citoyens de la région dans l’espoir de sauver la victime. Même le carburant de ces engins est payé par les citoyens qui ont cotisé.

Départ du Wali

Les citoyens de la région ont dénoncé « l’absence totale des autorités qui n’ont pas fait les efforts nécessaires pour sauver Ayache Mahdjoubi ». Pour rappel, les citoyens de la région ont même tenu un rassemblement devant le siège de la wilaya de M’Sila pour demander le départ du Wali qui « n’a pas fait d’efforts pour faciliter l’opération de sauvetage » selon les manifestants.

D’autre part, la famille de la victime et les citoyens de la région « ont salué les efforts fournis par les agents de la protections civiles qui ont travaillé sans relâche, jour et nuit pendant ces neuf jours de l’opération de sauvetage ».

Le jeune Ayache Mahdjoubi (31 ans), décédé suite à une chute dans un puits artésien de 30 mètres de profondeur a été inhumé jeudi au cimetière du village d’Oum Echemel dans la commune de Houamed (130km à l’ouest de M’sila) dans une ambiance de tristesse et de consternation, en présence d’une foule nombreuse composée de proches et de citoyens venus de plusieurs régions du pays.
Crédit photo: DR | Agents de la protection civile, épuisés après l’opération de sauvetage.

Adsence Milieu article