Connect with us

Politique

Mouwatana : « La solution à la crise passe par une renonciation au 5ème mandat »

Le mouvement Mouwatana appelle explicitement le président Bouteflika à renoncer au 5ème mandat. Empêchée de tenir sa conférence nationale à la mutuelle des matériaux de construction de Zeralda, à Alger, l’instance de coordination du mouvement a été contrainte de se réunir au siège du parti Jil Jadid.

Melissa NAIT ALI

Published

on

Le mouvement Mouwatana appelle explicitement le président Bouteflika à renoncer au 5ème mandat. Empêchée de tenir sa conférence nationale à la mutuelle des matériaux de construction de Zeralda, à Alger, l’instance de coordination du mouvement a été contrainte de se réunir au siège du parti Jil Jadid.

A l’issue de cette rencontre, tenue ce matin, les animateurs de Mouwatana ont adopté une résolution politique qui définit « les voies de sortie de crise ». Ce document, lu lors d’une conférence de presse, brosse d’abord un tableau sombre de la situation du pays avant d’énumérer la série de recommandations devant permettre un changement politique dans le pays.

Et la première des recommandations porte sur une invitation claire au président Bouteflika de renoncer au 5ème mandat. « L’Algérie vit une crise politique majeure. Le régime politique imposé aux Algériens est à bout de souffle et la rupture entre gouvernants et citoyens est définitivement consommée », soutient le mouvement.

Précisant que « seul le peuple est dans un état d’esprit de refus de la mascarade du 5ème mandat », le mouvement estime que pour « sortir le pays de cette impasse historique et l’engager sur la voie de l’édification de l’État de droit », il faut aller « vers élection présidentielle ouverte, avec des garanties politiques négociées, permettant l’émergence d’une personnalité proposant la refonte des institutions d’État ».

« Sous l’égide du Président élu, mise en place d’un gouvernement d’union nationale pour gérer le quotidien et préparer les conditions idoines pour une véritable relance socio-économique », indique-t-on.

« Un processus constituant »

Le mouvement suggère également de mettre en place « un processus constituant avec l’ensemble des partenaires politiques et de la société civile pour aboutir à une Constitution répondant aux attentes du pays ».

 « Une Constitution modèle sera proposée par Mouwatana », annoncent les animateurs de ce mouvement, ajoutant que cette constitution «devrait valider un régime semi-présidentiel plus équilibré et être approuvée par le peuple lors d’un referendum ».

 « Les lois touchant aux libertés publiques, aux médias, aux partis politiques, aux élections etc… devront être amendées en fonction des nouvelles données. Les nouvelles institutions devront être élues sous l’égide d’une commission électorale indépendante de l’exécutif et ayant la haute main sur l’ensemble du processus », ajoute-t-on dans ce document, soulignant que « la fin du mandat présidentiel laissera place à une véritable compétition politique concernant cette fois-ci les programmes et les visions politiques ».

Outre la diffusion de cette résolution, le mouvement se dit prêt à entamer sa structuration à travers le territoire national et de préparer ses assises qui devraient intervenir dans une année. 

 

 

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR