Suivez-nous

En continu

mouvement Mouwatana: “l’article 102 maintien la main du régime sur le processus électoral”

Avatar

Publié

le

Le mouvement « Mouwatana » appelle à une manifestation pour exprimer son rejet pour le 5eme mandat, dimanche prochain 24 février 2019, à la place Audin à Alger et devant les sièges de wilayas à travers tout le territoire national.

Au lendemain de la nomination du nouveau gouvernement, le mouvement Mouwatana, a exprimé, dans un communiqué rendu public, ce lundi 01 avril, son rejet de l’application de l’article 102 de la Constitution qui favorisera, selon le Mouvement, l’immixtion du pouvoir dans le «processus électoral».

 

“Nous nous réjouissons que le régime continue de reculer sous la pression populaire, et que l’armée se rallie, même si de manière contestable avec le recours à l’article 102, à la volonté des Algériens de voir le président de la République de ne plus rester à la tête de l’État après la fin de son mandat”, explique le communiqué.

Le mouvement estime que l’application de l’article 102 de la Constitution “attribue l’intérim constitutionnel au président du sénat et maintien donc la main du régime sur le prochain processus électoral”.

“Les Algériens vont continuer à manifester pour le départ du régime et pour une période de transition conduite par des personnalités se ralliant à la charte de valeurs  et des principes du Mouvement et à sa feuille politique tracée  le 13 octobre 2018”, assure-t-il.

Mouwatana a déclaré, dans le même contexte, son intention de s’ouvrir “aux énergies nouvelles que le mouvement  populaire à libéré depuis le 22 février et se connecter plus fortement au mouvement de la société civile” en lançant un appel à l’ensemble des Algériens pour s’auto-organiser “partout où ils sont dans leurs corporations,  et leurs lieux de vie afin de reprendre en main le destin de la vie publique, si  long temps confisquée”.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR