Suivez-nous

Société

Mort de Kenza Saadat: le père de la victime “avoue” être responsable du meurtre

Publié

le

© DR |

Le père de la jeune Kenza Saadat, âgée de 17 ans et dont le corps sans vie a été retrouvé lundi après-midi dans la forêt de Yakouren à la wilaya de Tizi-Ouzou, a été arrêté hier par les éléments de la police judiciaire. Il a été placé en détention provisoire par le procureur de la République près le tribunal d’Azzazga pour “meurtre avec préméditation et actes de crauté“.

Les détails ont été révélés ce jeudi 18 février par le procureur de la République près le tribunal d’Azzazga. Ce dernier révèle des détails sur le crime qui a été commis et que le père de la victime avoue en être responsable.

Il commence d’abord par détailler que la dépouille de la défunte a été retrouvée démembrée. En effet, selon lui, la tête a été séparée du reste du corps. Pareil pour sa jambe gauche qui “comportait des traces de brûlures et dégageait une odeur d’essence”.

La victime a été identifiée, poursuit le procureur, après avoir comparé la tête décapitée à sa photo. La comparaison a par la suite été confirmée par la mère.

Afin de poursuivre l’enquête, le procureur de la République dit s’être déplacé avec la police judiciaire pour “fouiller le domicile où résidait la mineure avec son père. Ce dernier été présent”. Suite à quoi, il a été confirmé que le domicile est “la scène du crime”.

“Nous avons abouti à des preuves scientifiques suffisantes et des indices forts qui indiquent que le père de la victime s’est débarrassé du corps de sa fille après avoir procédé à son assassinat et sa décapitation”, a indiqué le représentant du ministère public.

Après l’expertise de la police scientifique effectuée sur le corps de la défunte, le procureur déclare que les preuves en leur possession étaient “suffisamment tangibles” pour inculper le père.

De ce fait, le suspect a été arrêté “immédiatement” par les éléments de la police judiciaire devant lesquels il a “nié les accusations”.

Cependant, ce dernier a admis avoir été coupable du meurtre et de la décapitation de sa fille “dans la salle du bain de la maison” lors de son audition par le Procureur. Après avoir reconnu le meurtre, le père a révélé le lieu où ont été jetées les parties découpées du corps. Il s’agit du “même lieu où ont été découverts les deux membres précités”, selon le procureur.

Après l’enquête, le présumé coupable a été transféré devant le juge d’instruction pour les chefs d’accusation suivants: “meurtre avec préméditation et actes de cruauté” en vertu des articles 254, 255, 266, 261 et 262 du code pénal. Le juge d’instruction a ordonné son placement en détention provisoire en attendant la programmation de son procès.

Pour rappel, Kenza Saadat a été porté disparue depuis le début février. Ses photos ont été massivement publiées sur les réseaux sociaux dans l’espoir de la retrouver avant que son corps ne soit découvert le lundi 15 février.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR