Suivez-nous

Economie

Montage automobile: “le dossier sera réglé durant le semestre en cours”

Feriel Bouaziz

Publié

le

Le dossier des véhicules sera “réglé durant le semestre en cours“, a indiqué dimanche 4 avril, Abdelmadjid Tebboune lors d’une rencontre périodique avec les médias nationaux, assurant que le pays reposera désormais sur, “le véritable montage automobile“.

En effet, Abdelmadjid Tebboune a fait savoir hier lors de son entrevue avec les médias que, l’expérience précédente du montage automobile, “n’a donné aucun résultat et nous a coûté une fortune“, a-t-il affirmé, “le prix du véhicule monté localement a dépassé celui du véhicule importé“. La cause a-t-il assuré n’est autre que celle des “opérateurs” qui, “n’ont pas honoré leurs engagements à réaliser un taux d’intégration“.

Selon lui, le secteur n’a pas été d’un grand apport en matière de création d’emploi. Seulement “400 postes d’emploi ” ont été générés, “par un investisseur qui a consommé trois milliards de dollars“.

Le chef de l’Etat a également assuré que,”l’acquisition de 300.000 véhicules auprès d’un Etat en particulier”, va contribuer a,”alimenter sa production et préserver ses postes d’emploi sans rien avoir en retour“.

Selon la même source, “si le montage automobile n’aboutit pas, d’ici 3 ou 4 ans conformément au cahier de charges, à la réalisation d’une intégration d’au moins 40% , à la création de postes d’emploi et à la fabrication de pièces algériennes, il n’y aura pas de montage automobile”.

Par ailleurs, s’agissant des véhicules importés par des particuliers, Abdelmadjid Tebboune a fait savoir dans ce sens que, “l’importation de véhicules par les particuliers avec leurs propres moyens n’est pas interdite par la loi à condition de s’acquitter des droits douaniers et des taxes appliquées dans ce domaine“.

Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR