Suivez-nous

Politique

Mohamed Tadjadit placé sous mandat de dépôt

Publié

le

Le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed a ordonné ce jeudi la mise sous mandat de dépôt de l’activiste Mohamed Tadjadit, a-t-on appris auprès de son avocate Me Yamina Alili.

Mohamed Tadjadit et quatre autres activistes ont été présentés ce jeudi devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed en l’absence de leur défense avant d’être déférés vers le juge d’instruction. Ce dernier a ordonné le placement sous mandat de dépôt de Mohamed Tadjadit tandis que les quatre autres manifestants attendent d’être auditionnés, nous précise maitre Yamina Alili.

“Le collectif de la défense attend depuis 9h00, date à laquelle débutent les présentations.
A 11h30 , nous avons appris qu’ils ont été présentés à 8h30 sans la présence des avocats”
, a indiqué l’avocate Alili Yamina sur Facebook

D’après l’avocate, Mohamed Tadjadit, Malik Riahi, Tarek Debaghi, Soheib Debaghi, et Noureddine Khimoud sont poursuivis pour “direction et organisation d’une association de malfaiteurs”, “diffusion de fausses informations”, “attroupement visant à porter atteinte à la sécurité nationale”, “possession de drogue”, “diffusion d’images visant à porter atteinte à la vie d’un enfant” et “incitation d’un mineur à la débauche”, entre autres accusations.

Pour rappel, les cinq mis en cause ont été arrêtés lundi après la diffusion, samedi soir, de la video du mineur Said Chetouane qui a accusé des éléments de la sûreté nationale “d’attouchements sexuels”.

La sûreté de la wilaya d’Alger a ordonné l’ouverture d’une enquête au lendemain de la diffusion de la vidéo et les résultats ont été communiqués lundi soir par le procureur général près la Cour d’Alger.

Le procureur général près la Cour d’Alger a nié les allégations du jeune mineur, affirmant que le seul acte de violence dont Said Chetouane a été victime “c’est d’avoir été poussé par derrière par un talkie-walkie”.

Lire la suite
Publicité
Commentaires