Suivez-nous

Société

Mobilisation internationale pour la libération d’Abdelouahab Fersaoui et de tous les détenus d’opinion

Avatar

Publié

le

Des partis, syndicats et associations internationales ont réclamé, ce dimanche 23 février, à l’occasion de la première année du Hirak, la libération du président de l’association RAJ, Abdelouahab Fersaoui et de tous les détenus d’opinion.

“Il y a plus d’un an, en Algérie, a surgi un mouvement populaire massif et inédit dans l’histoire de ce pays, qui a fait renaître l’espoir pour les Algériennes et les Algériens et, au-delà, pour tout le Maghreb : l’espoir d’un pays libre et démocratique, où les citoyennes et citoyens vivraient dans la sécurité et dans la dignité”, indique un communiqué signé par des associations maghrébines, syndicats et partis politiques.

Pour les signataires, “le pouvoir autoritaire n’a cessé de multiplier les actes de répression : harcèlements, kidnappings, passages à tabac, arrestations arbitraires de militants et de manifestants, matraquages médiatiques et campagnes de haine sur les réseaux sociaux, bouclage de la capitale par la gendarmerie, présence policière massive”, et ce, “malgré le Malgré le caractère pacifique de ce mouvement” soulignant que “les animateurs de la vie politique et associative, qui jouent un rôle important dans la mobilisation populaire, Sont tout particulièrement visés”.

Dénonçant l’arrestation arbitraire puis le prolongement de la détention pour le président de RAJ, membre éminent du Forum social maghrébin et partenaire d’Euromed Droits, Abdelouahab Fersaoui, les signataires de ce communiqué réclament la libération du militant et de tous les détenus d’opinion.

“Nous, militant.e.s et citoyens (nes) maghrébins (es) solidaires, ami.e.s de l’Algérie, signataires de cet appel, condamnons cette détention arbitraire de notre camarade AbdelouahabFersaoui, ainsi que toutes celles qui frappent aujourd’hui journalistes, étudiants et militants, ou simples citoyens”, dénoncent-ils.

Et d’ajouter : “Nous demandons leur libération sans délai et sans condition, en conformité avec les lois algériennes garantissant la liberté d’expression et le droit de manifester pacifiquement, et en respect des engagements internationaux de l’Algérie, notamment du Pacte international relatif aux droits civils et politiques qu’elle a signé et ratifié“, conclut le communiqué.

Premiers signataires

ASSOCIATIONS

Agir pour le changement et la démocratie en Algérie (ACDA)

Action Jeunesse (FMAS), Maroc

ASBL Na’oura, Bruxelles

Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (ACORT)

Association ADALA, Maroc

Association Alternatives citoyennes, Maroc

Association Amis de l’Algérie, Rennes

Association BEITY, Tunisie

Association Beni-Snassen pour la culture le développement et la solidarité (ABCDS), Oujda/Maroc  

Association Citoyenneté, développement, cultures et migrations des deux rives (CDCMIR), Tunisie

Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDOHM)

Association démocratique de Tunisiens en France (ADTF)

Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis (AFAPREDESA)

Association des Femmes tunisiennes pour la recherche et le développement (AFTURD)  

Association des Marocains en France (AMF)

Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF)

Association des Tunisiens en France (ATF)

Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH)

l’AssociationNachaz-Dissonances

Association Nomade 08, Tunisie 

Association Troisième Millénaire, Maroc

Association tunisienne de l’Isère citoyens des deux rives (ATI-CDR) 

Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD)

Association tunisienne de défense des valeurs universitaires (ATDVU) 

Association Vigilance pour la démocratie et l’Etat civique, Tunisie

CEDETIM, France  

Centre euro-méditerranéen Migration et développement (EMCEMO), Pays-Bas 

Centre tunisien pour la liberté de la presse  

Coalition marocaine pour la justice climatique

Collectif Algérie libre et démocratique, ïle-et-Vilaine (35)

Collectifs des Algérien(ne)s en Belgique

Collectif des ami(e)s du Manifeste pour une Algérie nouvelle (CAMAN)

Collectif « Debout l’Algérie »

Collectif DZUNITED, San Francisco, USA

Collectif des familles de disparus (CFDA)

Collectif national pour la libération des détenus (CNLD), Algérie

Comité national de défense des droits des chômeurs (CNDDC), Algérie

Comité de Vigilance pour la démocratie en Tunisie (CVDT), Belgique 

Comité pour le respect des libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT)

Comités pour le développement et le patrimoine (CDP), Palestine/France 

Conseil des lycées d’Algérie (CLA)

Coordination maghrébine des organisations des droits de l’Homme (CMODH)

Droits devant !!, France

Droits ici et là-bas (DIEL), France

Euromed Droits

Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR)

Femmes plurielles

Fondation Ahmed-Tlili, Tunisie

Fondation Frantz-Fanon

Forum associatif (FAS), Maroc

Forum marocain Démocratie et citoyenneté

Forum marocain des alternatives Sud (FMAS)

Forum marocain Vérité et justice (FMVT)

Forum Palestine Citoyenneté

Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES)

Front uni des immigrations et des quartiers populaires (FUIQP)

Immigration Développement Démocratie (IDD) 

Instance marocaine des droits de l’Homme (IMDH) 

Institut de formation et l’accompagnement des associations de proximité (IFAAP), Maroc

Institut Mehdi-Ben Barka – Mémoire vivante 

Jeunesse ouvrière marocaine (JOM)

Juristes sans frontières, Libye

Ligue des droits de l’Homme (LDH), France

Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH)

Ligue marocaine des droits de l’Homme (LMDH) 

Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH)

Observatoire amazigh des droits et libertés, Maroc

Observatoire marocain des libertés publiques

Observatoire marocain des prisons (OMP) 

Organisation des jeunes de Tawergha, Libye

Organisation contre la torture en Tunisie (OCTT)

Organisation pour les libertés d’information et d’expression (OLIE/HATEM), Maroc

Plateforme euro-marocaine migration, développement, citoyenneté, démocratie (MDCD)

Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ)

Réseau amazighe pour la citoyenneté-Azetta, Maroc

Réseau de défense des droits des femmes, Libye

Réseau Espace libre mohammedi,Mohammadia, Maroc

Réseau Wassyla

SOS Migrants, Belgique

Tharwa n’Fadhma n’Soumer

Union nationale de la femme tunisienne (UNFT)

Union des Tunisiens pour l’action citoyenne (UTAC)

Terre Espoir Mauritanie

Transparency Maroc 


SYNDICATS

Confédération générale des travailleurs en Algérie (CGTA)

Confédération générale des travailleurs de Mauritanie (CGTM) 

Syndicat autonome de l’administration publique en Algérie (SNAPAP) 

Union général du travail de Tunisie (UGTT) 

Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT)

PARTIS

Jil Jadid-France

Front des forces socialistes(FFS)-France nord

Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD)-France Nord

Ensemble !

La France insoumise (LFI)
Parti communiste français (PCF)
Pour une écologie populaire et sociale (PEPS)

PERSONNES

HélaAbdeljaouad, militante féministe, Tunisie

Adel Abderezak, enseignant universitaire, Algérie

Hichem Abdessamad, militant associatif, Tunisie   

SmaïlAbdoun, citoyen algérien

AbderrahimAfarki, bibliothécaire, France/Maroc 

KacemAfaya, militant de la société civile et ancien membre du bureau exécutif de l’UGTT

FatnaAfid, syndicaliste, Maroc

MenadAhmed-Zaïd, président du RCD-France nord

AyadAhram, défenseur des droits humains, Paris

Farid Aïssani, militant politique (membre du conseil national du PS, militant du FFS)

Ali Aït Djoudi, militant associatif, France/Algérie

HamidaAït el-Hadj, Algérie

Hamid Aït Eljoudi, caricaturiste, Algérie

LouizaAït Hamou, universitaire, militante féministe, Algérie

Madjid Aït Mohamed, membre fondateur de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) 

Ali Akika, documentariste, France/Algérie

Sanhadja Akrouf, militante féministe et associative

Hala Alabdala, cinéaste syrienne

Fatma Alioua, militante droits des femmes, Algérie

Mourad Allal, militant associatif, Tunisie/France

Tewfik Allal, militant associatif, Algérie/France

IdirAllileche, militant politique et associatif 

Mohamed Allouache, citoyen algérien

Ahmed Amara, ancien prisonnier politique, Tunisie

Jean-Claude Amara, porte-parole de Droits devant !!

AhmedAmarouchène, étudiant à l’UMMTO et militant associatif (RAJ)

ArezkiAmazouz, Algérie

GhanimaAmmour, poétesse, Algérie/France

Nadia Ammour, artiste

SamiaAmmour, féministe internationaliste, Algérie/France

AmiroucheAmour, étudiant algérien

Jean-LoupAmselle, anthropologue

Ahmed Assid, militant des droits humains (OADL), Maroc 

PierreAudin, fils de Josette et Maurice Audin

Nabil Ayouch, cinéaste, Maroc

ThamyAyouch, professeur des universités, Paris

Noureddine Baaboura, militant associatif, Tunisie/France

SoadBaba-Aïssa, militante associative, France/Algérie

Malika Bakhti, ingénieure d’études

Djamel Baloul, député FFS, Algérie

Hichem Baraka, président d’ABCS, Oujda Maroc 

Brigitte Bardet-Allal, professeure de lettres

AhmedBardouhi, RECFD-Mohamadia, Maroc

Sami Bargaoui, universitaire, Tunisie

MohammedBazza, co-président du Réseau IDD (Immigration Développement Démocratie)

AbdeljelilBedoui, économiste, ancien président du FTDES, Tunisie

Tahar Belabbès, Comité national de défense des droits des chômeurs (CNDDC), Algérie

HabibBelhadi, animateur culturel, Tunisie

SouhayrBelhassen, présidente d’honneur de la FIDH, Tunisie

Mourad Belkahla, médecin biologiste, militant des droits humains, Lyon/Algérie

AkramBelkaïd, journaliste, écrivain

Farouk Belkeddar, militant associatif, France/Algérie

BaghtaBelkhadi, militante féministe, Tunisie

Sofiane Benadjila, agronome militant des droits de l’Homme, Laghouat, Algérie

Lotfi Ben Aïssa, militant politique, Tunisie

Ali Ben Ameur, universitaire, France/Tunisie 

Tahar Benayache, citoyen algérien

Bachir Ben Barka, enseignant retraité, France/Maroc

Youcef Benbrahim, avocat, Algérie

Madjid Benchikh, ancien Président d’Amnesty international en Algérie

Chafik Ben Guesmia, journaliste, Dallas, Etats-Unis

Tarek Ben Hiba, militant associatif, France/Tunis

Fathi Ben Haj Yahya, écrivain, Tunisie 

Noureddine Benisaad, président de la LADDH, Algérie

ZaïnebBen Lagha, universitaire, Paris

Ali Bensaad, géographe, professeur des universités

MohammedBensaïd, militant associatif

Hayat Berrada-Bousta, responsable du site « Maroc Réalités »

SophieBessis, historienne

BoussaâdBouaïch, documentaliste multimédia

BoualemKermouche, administrateur du site 22 « février 2019 », Canada/Algérie

SaïdBouamama, sociologue

HajerBouden, traductrice, France/Tunisie

MahrezBouich, militant des droits humains (LADDH), Algérie

Nadir Boumaza, professeur émérite, chercheur PACTE CNRS Grenoble, CNER Algérie

AlimaBoumediene Thiery, avocate 

Mouloud Boumghar, juriste 

Ahmed Boumkass, Maroc  

KarimBourai, député à l’APN de la wilaya de Bejaia, Algérie

Omar Bouraba, entrepreneur, militant associatif

Samir Bouzid, militant associatif, Maroc

Ali Brahimi, juriste, Algérie

Françoise Carrasse, militante associative

KhémaïesChammari, militant des droits humains, Tunisie

TaoufikChammari, militant contre la corruption, Tunisie

KacemChebab, militant associatif FMVJ, Maroc 

Amina Chabellah, militante associative (Tharwa n’Fadma n’Soumer).

HoussemCheikhrouhou, militant des droits humains, Tunisie

HédiChenchabi, militant associatif et culturel, Tunisie/France

MouhieddineCherbib, militant associatif

Khadija Chérif, militante féministe, Tunisie

MondherCherni, président de l’OCT, Tunisie  

Alice Cherki, psychiatre, psychanalyste,essayiste

LarbiChouikha, universitaire, Tunisie

Martine Cohen, sociologue, militante LDH, Paris

AhmedDahmani, économiste, France/Algérie

Jocelyne Dakhlia, universitaire, France/Tunisie

SoufianeDenane, militant des droits de l’Homme, Algérie

NacerDjabi, sociologue, Algérie

TawfikDjafari, militant du collectif « Debout l’Algérie », Marrakech

Daho Djerbal, universitaire

MohsenDridi, militant associatif, France/Tunisie

LouizaDris-Aït Hamadouche, universitaire, Algérie

LaliaDucos, militante associative

NasseraDutour, présidente du Collectif des familles de disparus (CFDA)

Mohammed-Lakhdar Ellala, militant associatif

Mohamed El-Khamlichi, coordinateur de Coalition des sites de conscience 

Driss El-Khorchi, militant associatif, Belgique

Sihem El Mabrouk Chaouachi, militante des droits humains, Tunisie

NajiaEl Rhaoui, membre de l’AMDH-Paris et militante associative

Mohamed Ennouhi, vice-président de l’IMDH, Maroc 

Patrick Farbiaz, écrivain, militant écologiste

FerielFatès, anthropologue, Algérie/France

DjallalFirasFarhat, militant pour la démocratie, Oran, Algérie

Rachid Fengal, militant politique, associatif, doctorant, Paris/Bejaïa
Farah Ferroudj, militant, blogueur et enseignant

YosraFrawes, présidente de l’ATFD, Tunisie 

AbderrahmaneFrihi, syndicaliste, France/Tunisie

Jacques Gaillot, évêque 

AhmedGalai, membre du comite scientifique de IADH, Tunisie

Yasmine Graine, Algérie

AssiaGuechoud, militante associatif, Strasbourg

LatefaNarrimanGuemar, chercheur et militante des droits des réfugié(e)s, Londres

Ali Guenoun, historien, Algérie/France

Daniel Guerrier, anticolonialiste, président des Amis de Spartacus

Amel Hadjadj, militante féministe, Algérie 

RatibaHadj-Moussa, professeure Canada/Algérie

Mounia Hajié, sociologue, Italie

SaddekHadjou, premier secrétaire FFS-France nord

BachirHakem, fondateur du CLA et du SNAPEST, Algérie

SalemHamdi, étudiant à l’UMMTO et militant associatif, Algérie

HammaHammami, militant politique, Tunisie

MohammadHarbi, historien

FouadHassam, syndicaliste, militant des droits humains, Oran, Algérie 

AbderrahmaneHedhili, président du FTDES, Tunisie

Toufik Hedna, militant associatif, Bretagne/Algérie

LarbiHenna, étudiant à l’UMMTO et militant associatif (RAJ), Algérie

LyesIdiri, étudiant à l’UMMTO et militant politique, Algérie

YasmineIngrachen, étudiante à l’UMMTO et militante associative, Algérie

AbdelJelloul, Tunisie/France

KamelJendoubi, militant des droits de l’homme, Tunisie/France 

RadhiaJerbi, avocate, militante associative (UNFT), Tunisie

AbdelkebirJmaiai, militant associatif, Maroc 

Mohamed Larbi Kabbaj, militant du Forum marocain

Yasmina Kacha, citoyenne maghrébine, militante des droits humains 

AïssaKadri, sociologue

AmiroucheKamour, étudiant à l’UMMTO et militant politique, Algérie

NacerKefi, universitaire, Tunisie

Myriam Kendsi, artiste peintre

AbdelmoumeneKhelil, militant des droits humains (LADDH), Algérie

DjameldinKhennane, militant des droits humains, Oran, Algérie

Mohamed Khenissi, président de l’Association Nachaz-Dissonances, ancien prisonnier politique et militant associatif,

RamyKhouli, militant des droits humains, Tunisie

AbdellatifLaabi, écrivain poète

YoussefLaaraj, acteur associatif, Maroc

Souad Labbize, écrivain, Toulouse

KamelLahbib, militant associatif, Maroc

HosniLahmar, PSL, Tunisie

Annie Lahmer, conseillère régionale d’Île-de-France

MakhloufLaïfa, citoyen algérien

NacerLamara, citoyen algérien

AbdouLassouad, militant associatif, Belgique

Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire

Jean-Marc Lévy-Leblond, professeur émérite de l’Université

Djamel Limane, chargé d’enseignement Université Côte-d’Azur

Youssef Loldj, citoyen algérien, Californie

Patrice Loraux, philosophe

Mohamed Maali, journaliste, écrivain, Tunisie 

Larbi Maaninou, enseignant, France/Maroc

Tahar Majdoub, journaliste retraité

GillesManceron, historien

FarèsMansouri, militant LADDH, Algérie

Karim Messaoudi, militant associatif

GustavoMassiah, économiste

AbdouMenebhi, président du Emcemo, Amsterdam

Amine Menadi, entrepreneur et militant des droits humains, Canada/Algérie

FaïzaMenaï, collectif « Debout l’Algérie », France/Algérie

UmitMetin, coordinateur ACORT

Nadia Mezhoud, militante associative, Lyon

EzzeddineMhedhbi, militant contre la corruption, Tunisie

AbdelmajidMhenni, journaliste, militant politique et de droits humains, Algérie

Tarik Mira, co-animateur du CAMAN, Algérie

AzizMkechri, militant, associatif, Belgique

Dalila Morsly, chercheure en sociolinguistique

Rosa Moussaoui, grand reporter à « L’Humanité »

BachirMoutik, militant associatif sahraoui

Mohammed Cherif Nacerddine, retraité actif, Algérie

RadhiaNasraoui, militante des droits de l’homme, Tunisie

Kamel Nemmiche, militant associatif (RAJ)

ZouhourOuamara, enseignante universitaire en droit public et consultante régionale, Algérie 

HabibOuarda, France/Tunisie

Nadia OuarekAmedjout, citoyenne, Algérie

Salah Oudahar, acteur culturel, directeur du festival Strasbourg-Méditerranée

Jean-Philippe OuldAoudia, médecin

MohamedOuni, Maroc

Hervé Paris, militant Altercarto, France

AïssaRahmoune, militant associatif LADDH, Algérie

Bernard Ravenel, historien

Leila Rebaï, animatrice Euromed Droits, Tunisie 

SadekRebaï, maire de la commune Aït Smaïl (Bejaïa)

Kahina Redjala, militante associative

RahimRezigat, responsable associatif

Marguerite Rollinde, militante des droits humains, France

Messaoud Romdhani, militant des droits humains, Tunisie

Djamel Rouani, syndicaliste retraité, Algérie

Zoheir Rouis, secrétaire national de Jil Jadid, Algérie

Khadija Ryadi, lauréate 2013 du Prix des droits de l’Homme des Nations unies, Maroc

Selima Saadi, adjointe au maire de Metz 

Lana Sadeq, militante de Forum Palestine Citoyenneté

Toufik Saïd, citoyen algérien, Berne, Suisse

Djamel Saidouni, journaliste

NassiraSaïdi, ex-libraire, Algérie

Hocine Salah, régisseur technicien du cinéma, France/Algérie

Rami Salhi, animateur Euromed Droits, Tunisie

Saïd Salhi, vice-président de la LADDH, Algérie 

Jamila Sayouri, présidente Association Adala, Maroc

Leïla Sebbar, écrivain, France/Algérie

Aldja SamiaSeghir, militante du Mouvement Ibtykar, Algérie

YosraSeghir, universitaire, Tunisie

Brahim Senouci, écrivain, maître de conférences, Algérie/France

Madjid Seraoui, enseignant, Orly/Algérie 

RidhaSfaxi, Tunisie/France

HoucineSifaoui, Algérie

Abdelatif Si Hadj Mohand, enseignant, militant politique, ancien membre du conseil national du CNAPESTE

Catherine Simon, journaliste 

AbderrahimSioui, défenseur des droits de l’Homme, Maroc 

Hassen Slama, universitaire, Italie/Tunisie 

Mohammed Smida, militant associatif et politique, France/Tunisie

Taoufiq Tahani, universitaire, Maroc/France

DjamelTakka, Algérie

Amar Taleb, médecin, Algérie

KhaoulaTaleb-Ibrahimi, sociolinguiste, universitaire

Meriem Tangour, militante des droits humains, Tunisie

Kaci Tansaout, militant politique et droits l’homme, Algérie

Giovanna Tanzarella, membre de l’IREMMO et vice-présidente du Réseau Euromed France 

Youssef Tazibt député PT démissionnaire de l’APN, Algérie

SaïdTbel, militant des droits humains, Maroc

Emmanuel Terray, anthropologue

RidhaTlili, Fondation Ahmed-Tlili, Tunisie

AbdelkrimTounsy, enseignant, Tunisie 

Mokhtar Trifi, ancien président de la LDHT, Tunisie 

Souad Triki, universitaire, Tunisie

Souad Wheidi, Observatory on Gender in Crisis, Maroc

Moh Yakoub, responsable du FFS, Algérie/France

Djaouida Zmerli, Algérie

Abdallah Zniber, militant associatif, Maroc/France

Zoubir Rouina, secrétaire général du syndicat CLA, Algérie

Société

Coronavirus : Les queues de la semoule, une source intarissable du virus

Melissa NAIT ALI

Publié

le

© DR | faible approvisionnement en semoule et en farine
© DR | forte demande sur la semoule

L’Algérie enregistre, pour la première fois, un nombre trop élevé de cas confirmé de coronavirus en une journée : 132 personnes atteinte et 9 décès. Le nouveau bilan communiqué, cet après-midi, fait état de 716 personnes touchées par le nouveau coronavirus, 44 décès et 46 guérisons.

La situation fait peur. L’inquiétude prend aussi de l’ampleur quand on voit ces scènes de bousculade devant les commerces de la semoule et de la farine. La pénurie de ces produits qui dure depuis plusieurs semaines, pourrait favoriser la contamination au Covid-19.

Et pour cause, aucune précaution n’est prise pour éviter une éventuelle propagation de la maladie ravageuse. En effet, on assiste presque quotidiennement à des scènes surréalistes dans la majorité des grandes villes du pays.

Des files ininterrompues, des bousculades et des foules compactes devant les commerces de la semoule et la farine. Par plusieurs dizaines, des citoyens, généralement des pères de familles, mènent une course dangereuse pour l’acquisition d’un sac de semoule ou de farine.

Des produits devenant introuvable. Effectivement, les tentatives des autorités de rassurer sur la disponibilité de la semoule et de la farine se sont avérées vaines. Puisque la pression persiste sur les minoteries.

Les consignes données pour respecter la distanciation en respectant la distance d’au moins un mètre entre un client et un autre sont difficiles à respecter dans cette situation. C’est que nous avons constaté dans plusieurs endroits d’Alger.

Sur la rue Belouizdad, dans la commune de Sidi M’hamed, plusieurs dizaines de citoyens se sont agglutinés à l’entrée d’un commerce de vente de ce produit, dépendant d’une minoterie public.

En rangs très serrés, ces personnes ont attendu, de longues heures durant, l’ouverture de ce commerce et le début de la vente de ce produit « rare ». A Reghaïa, dans la banlieue est de la capitale, un autre palier a été franchi.

C’est dans un espace confiné, le centre commercial El Baraka en l’occurrence, qu’une foule considérable s’est amassée et s’est copieusement bousculée pour un sac de semoule, sans que cela ne fasse réagir les autorités.

Depuis quelques jours, des internautes partageaient des vidéos sur des scènes similaires qui se sont produites dans plusieurs régions du pays, où l’on voit bien que les personnes cherchant la semoule et la farine, ne respectent aucune règle de sécurité. Certain médias font même état de décès de deux personnes dans des bousculades autour de la semoule dans une wilaya de l’Est du pays.


Rezig occupé à faire des selfies

Que font les autorités pendant ce temps ? N’ont-elles donc pas mesuré l’ampleur du danger ? Pour l’instant rien n’est décidé pour arrêter le massacre. Le ministère du Commerce dont la tâche principale est de réguler le marché est occupé, visiblement, par d’autres objectifs.

Au lieu de tenter de réfléchir à la manière d’organiser ce commerce, le ministre en charge du secteur, Kamel Rezzig n’a rien trouvé que d’aller faire des selfies dans certains marchés.

Dans une volonté de soigner son image et de se montrer à l’opinion qu’il travaille, ce dernier, accompagné d’équipes de chaînes de télévision et de photographes, pose ostentatoirement devant des étals de commerce et devant des stocks de semoule.

Lire la suite

Société

Coronavirus : l’Algérie enregistre son plus lourd bilan, 132 cas et neuf décès en 24H

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR | Coronavirus

132 cas supplémentaires et neuf nouveaux décès ont été recensés ces dernières 24h, a annoncé ce mardi 31 mars, la commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du Coronavirus.

Avec ces nouveaux chiffres qui portent à à 716 le nombre total de contaminations dont 44 morts, l’Algérie enregistre son plus lourd bilan depuis le début de la pandémie.

Concernant les nouveaux cas de décès, la commission informe que quatre (04) ont été enregistrés à Blida tous des hommes âgés respectivement de 32, 56, 72 et 73 ans. Tandis que deux (2) ont été enregistrés à Sétif, un (1) à Oran, un (1) à Tipaza et (1) à Bordj Bou Arreridj.

La même source fait état de neuf (09) nouveaux cas de guérisons portant le nombre total à 46.

Lire la suite

Société

29 morts et 653 blessés dans les accidents de la route en une semaine

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | Les accidents de la route continuent de faucher les vies humaines

29 personnes ont trouvé la mort et 653 autres ont été blessées dans les accidents de circulation enregistrés durant la période du 22 au 28 mars, indique un bilan hebdomadaire de la protection civile.

Le bilan le plus lourd a été enregistré à M’sila avec 6 morts et 29 blessés survenus dans 21 accidents de la route.

par ailleurs, les équipes de secours de la protection civile ont effectué, durant la même semaine, 579 interventions pour l’extinction de différents incendies, industriel, urbain et autres.

Les accidents de la route continuent de faucher les humaines même au temps du coronavirus où la circulation automobile a diminué du fait des mesures des autorités au fins d’endiguer la propagation de la pandémie.

Lire la suite

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR