Connect with us

Digital

Mobilis obtient un accord d’attribution provisoire d’une licence 2G, 3G et 4G au Mali

L’opérateur public de téléphonie mobile Mobilis, qui avait soumissionné pour l’obtention d’une licence de télécommunications au Mali, a obtenu un accord préliminaire d’attribution provisoire d’une licence globale (2G, 3G et 4G) pour se déployer dans ce pays voisin, a annoncé lundi la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Feraoun, citée par l’agence officielle.

Avatar

Published

on

©DR | Logo de Mobilis

“L’opérateur Mobilis vient de recevoir un écrit officiel des autorités maliennes lui notifiant que son offre technico-financière a obtenu un accord pour l’obtention d’une licence globale”, a précisé la ministre sur les ondes de la Radio chaîne 3.

Elle a expliqué que l’opérateur avait, d’abord, présenté au Conseil des participations d’Etat, un business plan pour obtenir une licence d’opérateur de télécommunications au Mali, ajoutant que l’opérateur avait fait “le nécessaire en déposant un dossier auprès de l’Autorité de régulation malienne et qui a été étudié et examiné au même titre que d’autres soumissionnaires”.

Il s’agit, selon la même source, d’un accord préliminaire d’attribution provisoire de la licence à l’opérateur algérien qui devra négocier les termes qui seront conclus durant les prochaines semaines afin d’ouvrir une nouvelle filiale du Groupe Télécom Algérie au Mali, a relevé la ministre, ajoutant que l’opérateur “doit se déplacer (au Mali) pour signer les documents et concrétiser les dernières démarches, notamment financières, et démarrer des travaux”.

Digital

Donald Trump menace de “fermer” les réseaux sociaux

Avatar

Published

on

© DR | Le président américain Donald Trump lors d'un de ses meetings

Donald Trump a menacé mercredi de “réglementer” ou de “fermer” des plateformes de réseaux sociaux après le signalement la veille par Twitter de deux messages du président américain comme “trompeurs” et véhiculant des informations non vérifiées.

“Les républicains ont le sentiment que les plateformes de réseaux sociaux censurent totalement les voix conservatrices. Nous allons les réglementer sévèrement, ou les fermer, pour ne pas permettre qu’une telle chose se produise”, a tweeté Donald Trump.

Souvent accusé de laxisme dans son traitement des propos tenus par des dirigeants, Twitter a signalé pour la première fois mardi des messages de Donald Trump, en ajoutant la mention: “Vérifiez les faits”.

Il s’agissait notamment d’un tweet du milliardaire affirmant que le vote par correspondance était nécessairement “frauduleux”.

Revenant à l’attaque sur le sujet le président a écrit mercredi matin: “Nous ne pouvons pas laisser le vote par correspondance s’enraciner dans notre pays. Ce représenterait un blanc-seing pour la fraude, la contrefaçon et le vol des votes.”

“Celui qui frauderait le mieux pourrait gagner. De même, pour les réseaux sociaux. Reprenez-vous, MAINTENANT!!!!”, a ajouté le président dans une série de tweets matinaux.

Le président a aussi accusé le réseau social d’avoir interféré dans la campagne présidentielle de 2016.

“Nous avons vu ce qu’ils ont essayé de faire, et qui a été un échec, en 2016. Nous ne pouvons pas laisser qu’une version plus sophistiquée de ça se produise encore une fois”, a-t-il poursuivi.

La désinformation est considérée comme particulièrement cruciale par Facebook et les autres plateformes depuis les tentatives de manipulation de l’élection présidentielle américaine et du référendum sur le Brexit, en 2016.

Twitter n’a toutefois pas agi contre d’autres messages au vitriol de Donald Trump publiés mardi matin, dans lesquels il relaie une théorie du complot infamante contre le présentateur de la chaîne câblée MSNBC Joe Scarborough.

Plusieurs sites et blogs ont alimenté l’idée selon laquelle M. Scarborough, alors élu républicain, aurait assassiné son assistante parlementaire Lori Klausutis en 2011, sans aucun élément tangible à l’appui.

“Twitter étouffe la LIBERTE D’EXPRESSION”, avait réagi Donald Trump, dont le compte a plus de 80 millions d’abonnés.

Continue Reading

Digital

Algérie Télécom : “aucune coupure ne sera effectuée sur les lignes téléphoniques durant toute la période du confinement”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Aucune coupure ne sera effectuée sur les lignes téléphoniques durant toute la période du confinement, a rassuré la compagnie nationale de télécommunications, Algérie Télécom, dans un communiqué diffusé sur son site-web le mardi 05 mai.

“Algerie Télécom informe son aimable clientèle, que durant toute la période du confinement, aucune coupure ne sera effectuée sur les lignes téléphoniques”, rassure le communiqué.

Et d’ajouter : “de plus, Algerie Télécom rassure ses clients en général et les clients de la région de Blida en particulier de la disponibilité des cartes de recharges au niveau des points de ventes habituels, et de la réouverture de toutes ses agences commerciales assurant ainsi le service du samedi au jeudi”.

En outre et dans le but d’éviter à ses clients le déplacement aux niveaux des agences commerciales, Algerie Télécom offre jusqu’à 6 jours de connexion supplémentaires sur tous les rechargements à distance, “et ce en utilisant les cartes de recharge en appelant le 1500 à partir d’une ligne fixe ou mobile ou en utilisant le paiement électronique via carte EDAHABIA ou CIB à partir de l’espace client sur leur site-web et l’application mobile“, comme l’indique le communiqué.

Aussi, “les clients Idoom ADSL et Idoom Fibre, pourront à tout moment activer une avance de 96 heures de connexion (soit 04 jours) au lieu de 36h via le service Idoomly. Ce service est disponible en appelant le numéro 1500 et choisir l’option recharge secours dans la rubrique Idoom ADSL”, poursuit le communiqué.

“Toutes ses dispositions s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 et témoignent de l’importance qu’accorde Algerie Télécom à la sécurité de ses clients”, rappelle la compagnie


Continue Reading

Digital

Coronavirus : WhatsApp modifie l’une de ses fonctionnalités

Avatar

Published

on

By

Les développeurs de l’application WhatsApp (propriété de Facebook) ont décidé de doubler le nombre de participants aux appels audio et vidéo, soit jusqu’à huit personnes peuvent désormais communiquer simultanément en raison de la pandémie du coronavirus, indique mercredi le site officiel de la messagerie.

Selon le site, les appels WhatsApp ont duré plus de 15 milliards de minutes par jour au cours du dernier mois, ce qui dépasse de loin les statistiques quotidiennes d’avant la pandémie.

“En raison de la pandémie, beaucoup d’entre nous sont restés loin de leurs amis et de leur famlle. Pour cette raison, les gens dans le monde entier sont davantage susceptibles d’utiliser des conversations vocales et vidéo sur WhatsApp”, indique le site.

Pour activer cette modification, il faut mettre à jour l’application dans Google Play ou Apple Store.

Le processus d’ajout de participants est resté le même: il suffit de créer un nouvel appel de groupe, de sélectionner le format (audio ou vidéo) et d’ajouter les personnes concernées. La messagerie rappelle que tout comme les messages, les appels sont protégés par un chiffrement de bout en bout.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR