Connect with us

Accueil

Moad Gasmi condamné à trois ans de prison ferme

Published

on

Moad Gasm, militant des droits de l’Homme, a été condamné, jeudi, à trois ans de prison ferme, assorti d’une amende de 300.000 Da, lors de son procès en appel qui s’est tenu au Tribunal criminel d’Adrar, a indiqué son Collectif d’avocats.  

La peine de l’activiste écologiste a, en effet, été réduite de deux ans. Le 17 octobre 2021, le même tribunal l’avait condamné «à 5 ans de prion  ferme, assortie d’une amende, avec interdiction d’exercer son droit de vote durant 5 ans», rappelle le Comité national pour la défense des détenus (CNLD), sur sa page facebook.

Arrêté le 8 juin 2020, Moad Gasmi qui était très actif dans le mouvement anti-gaz de scchiste dans le Sud du pay, a été placé sous mandat de dépôt le 14 du même mois, par le juge d’instruction près le tribunal d’Adrar.  

Après une perquisition de son domicile, son téléphone portable, son ordinateur et un flash-disk, avaient été confisqués. «Deux jours avant son arrestation, il avait publié qu’il venait d’être interrogé par des éléments d’Interpol d’Adrar», selon le CNLD.

La justice le poursuit, entre autres, pour «diffusion de secrets sans intention de trahison», «atteinte à la personne du Président de la République», «publication de fausses informations» et «diffusion du discours de la haine via les technologies de l’information». Elle le poursuit également « pour d’autres charges liées à sa participation à une action militante en faveur de l’environnement à l’étranger et à ses échanges en ligne avec des militant·e·s », selon Amnesty international.  

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR