Connect with us

Economie

Ministre de l’Energie: “Le gaz de schiste n’est pas une rente mais un appoint”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Invité ce dimanche à l’émission LSA Direct du quotidien le Soir d’Algérie, le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a évoqué plusieurs points qui relèvent de son secteur dont la question du gaz de schiste, la publication des texts de la nouvelle loi sur les hydrocarbures et le dossier de son prédécesseur Chakib Khelil qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Gaz de Schiste

Sur la question du Gaz de Schiste, le ministre a estimé qu’on “est entrain de trop fabuler dessus”.
“Disposer des énergies nécessaires au développement est la priorité de tous les pays”, a-t-il expliqué avant d’ajouter que “l’avenir, dans le monde entier, c’est l’électricité”.

Le gaz de schiste “n’est pas une rente mais d’un appoint pour la sécurité énergétique”, a-t-il expliqué à LSA Direct ajoutant que “tout ce que fait Sonatrach actuellement en matière de schiste est l’évaluation du potentiel c’est tout”. “Si nous seront appelés à y recourir dans 10 ans, on va le faire”, a-t-il précisé.

Pour le ministre seule l’exploitation des énergies renouvelables “peut nous éviter” de recourir au gaz de schiste, “mais, c’est pas dans cinq ans, c’est pas dans dix ans, c’est pas dans quinze ans. Je vous le granits, les hydrocarbures on en aura encore besoin aussi bien pour l’électricité que pour d’autres activités”, a-t-il affirmé.

Loi sur les hydrocarbures

S’exprimant sur la nouvelle loi sur les hydrocarbures adoptée en 2019, le ministre a révélé que les quarante trois (43) textes d’application “doivent voir le jour avant la fin de l’année”.
“Nous espérons terminer bientôt avec une quinzaine de textes qu’on va envoyer au secrétariat général du gouvernement. Une autre quinzaine sera prête vers le mois d’octobre et le reste d’ici à la fin de l’année”, a-t-il indiqué à LSA Direct.

“Le retard des textes d’application est vraiment une tare. En principe on prépare ces textes en même temps que la loi en question, avant même qu’elle ne soit votée par le parlement, et une fois la loi adoptée, on met à jour ces textes, dans le mois qui suit ou dans les deux mois au plus tard”, a-t-il déploré.

“Ca fait dix mois que la loi sur les hydrocarbures a été adoptée et aucun texte d’application n’a été publié à ce jour”, a-t-il fait constater avant de déclarer que depuis son arrivée au gouvernement en juin dernier, il a fait de la finalisation des textes “sa priorité”.

Chekib Khelil

“C’est un dossier qui est en Justice, je ne dois pas me mêler. C’est difficile parce que je risque de dire quelque chose qui va gêner la Justice”, a-t-il renchéri une fois questionné sur le sujet.

Mais, Abdelmadjid Attar ne s’empêche pas d’exprimer son “accord” que la présentation de Chekib Khelil devant la Justice apporterait une “crédibilité” au pouvoir.

“La crédibilité est extrêmement importante. Pas seulement au point de vue Justice mais même au point de vue de tout ce que le gouvernement est entrain d’annoncer et la concrétisation sur le terrain ” a-t-il dit.

Continue Reading
Comments