Connect with us

Politique

Ministère du Commerce : vers une reprise “graduelle” de certaines activités commerciales

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le ministère du Commerce se penche actuellement sur l’examen des conditions permettant une reprise “graduelle” des activités commerciales et de services, a indiqué lundi, un responsable au niveau du ministère du Commerce. Cette déclaration intervient alors que des commerçants de plusieurs wilayas réclament la permission de rouvrir leurs commerces, fermés depuis trois mois dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

“Le ministère du Commerce se penche actuellement sur l’examen des conditions notamment sanitaires de protection contre la pandémie de Covid-19 permettant une reprise graduelle et sécurisée des activités économiques, dont celle de la grande distribution, des services et de vente au détail’’, a précisé le directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère du Commerce, Abderrahmane Benhazil sur les ondes de la Radio nationale.

Il s’agit, selon lui, d’aller vers un assouplissement “partiel” des mesures de confinement prises dans le cadre de la protection de Covid-19, pour certains métiers et activités commerciales mais avec un “respect strict” des différentes conditions sanitaires.

Cette réouverture concernera dans une première étape différente activités, dont, la restauration collective, les salons de coiffure et l’habillement, selon le même responsable.

Pour le mode de fonctionnement de cette reprise graduelle d’activité commerciale, il a cité l’exemple de l’activité de restauration en soulignant “qu’un restaurant qui fonctionnait avec 90 tables, il sera tenu d’utiliser uniquement 45 tables, donc il fonctionnera à 50% de ces capacités’’.

En outre, le représentant du ministère du commerce a reconnu l’impact des mesures de confinement prises dans le cadre de la lutte contre le coronavirus sur les commerçants et les artisans , dont, un nombre important activant dans la restauration collective, les salons de coiffure et l’habillement , se sont retrouvés sans sources de revenus.

En effet, durement impactés par la décision de suspendre les activités commerciales prise en mars dernier, plusieurs commerçants ont investi les rues de plusieurs wilayas afin de réclamer la réouverture des commerces.

A titre d’exemple, le siège de la wilaya de Béjaia a témoigné dimanche de la présence d’une centaine de commerçants venus des quatre coins de la wilaya pour réclamer la reprises des activités commerciales.

Pareil à la ville d’el Eulma, wilaya de Sétif, où les commerçants du célèbre marché “Dubaï” ont investi les rues pour réclamer la reprise immédiate de leur activité.

D’autre part, l’Association nationale des Commerçants et Artisans (ANCA) avait réclamé vendredi dernier la reprise des activités commerciales soulignant que leur retour “ne contredit ni la mesure du confinement ni le respect des mesures de prévention”.

Si le M. Benhazilau ne précise pas la date de la reprise des activité commerciales, il appelle les citoyens comme les commerçants à s’impliquer pleinement pour réussir un retour progressif à l’activité commerciale à travers notamment “une stricte gestion sanitaire des espaces”, et un respect de la distance entre les clients ou les consommateurs, le port de bavettes, de gans et autres conditions d’hygiène.

Avec APS

Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR