Connect with us

Politique

Meurtre de Djamel Bensmail: les aveux des suspects

Published

on

© DR | Des éléments de la police judiciaire
© DR | les témoignages des présumés auteurs de l'assassinat de Djamel Bensmail.

Dans le cadre de l’enquête sur le lynchage et la mise à mort de Djamel Bensmail, qui s’est produit, le mercredi 11 août 2021 à Larbaa Nath Irathen, la télévision publique a diffusé, hier, mardi 17 août, les témoignages de six individus suspects impliqués dans le crime. Lors de leurs témoignages, qui ont été scindés avant de d’être diffusés, les suspects ont avoué leur participation au meurtre. 

Les suspects mis en cause ont avoué leur participation au crime perpétré sur la personne de Djamel Bensmail. Dans leurs récits des faits, ces derniers ont exprimé leurs regrets d’avoir accompli un assassinat atroce et demandent pardon à la famille du défunt. Ils ont décrit les supplices infligés à la victime. Dans ce sens, l’un d’entre eux a avoué avoir pris part à la préparation du bûcher devant servir à l’incinération du corps sans vie de Djamel.

Parmi les six individus suspects ayant avoué leur participation au crime, trois d’entre eux ont reconnu leur affiliation au mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), classée, rappelons le, comme une organisation terroriste. A cet effet, W. Mohand Oublaid, natif du village Taourirt Mokrane, commune de Larbaa Nath Irathen déclare avoir rejoint le MAK en 2002. Ce dernier dit qu’il a été recruté par Bouaziz Ait Chebib et qu’il connaissait également Hocine Azem.

L’autre personne impliquée dans cette affaire, S. Hassan, originaire d’El Milia dans la wilaya de Jijel, résidant à Chéraga (Alger). Il a reconnu avoir une relation avec le MAK via les réseaux sociaux.

Selon la vidéo de la télévision, le dernier témoin a pour sa part, révélé également avoir rejoint le MAK en 2016. Il affirme qu’il a fait connaissance avec Bouaziz Ait Chebib, Hocine Azem et Lounès Hamzi. 

Selon un communiqué de la DGSN, l’enquête a abouti en « un temps record » à l’arrestation de 25 suspects en état de fuite à travers plusieurs wilayas du pays. La même source a précisé que l’enquête préliminaire diligentée par les services compétents de la Sûreté nationale avait permis à ce jour « l’arrestation au total de 61 suspects impliqués à différents degrés dans l’homicide, l’immolation et la mutilation d’un cadavre, la destruction de biens et la violation d’un siège de police ».

Pour rappel, cinq militants Bouaziz Ait Chebib, Belaïd Ammarkhodja, Hamou Boumedine, Boussad Becha et Hocine Azem ont été placés, le dimanche 27 juin 2021, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Draa El Mizan. Alors que Lounès Hamzi est détention à la prison d’El Harrach depuis novembre 2020.

Ils sont poursuivis pour: « appartenance à organisation terroriste », « atteinte à l’unité nationale », et d' »incitation à la haine« .

Continue Reading
Advertisement
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR