Connect with us

Politique

Métro d’Alger: les salariés suspendent leur grève

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Les employés de l’entreprise du métro d’Alger (EMA), en grève “illimitée” depuis vendredi dernier pour réclamer la préservation de leurs droits après la rupture du contrat entre l’EMA et RATP El Djazaïr, ont suspendu leur grève ce lundi. 

L’EMA a informé récemment que son contrat avec RATP El Djazaïr, qui s’occupe de la gestion et la maintenance du métro d’Alger depuis huit ans, prendra fin le 31 octobre et qu’à compter du 1er novembre la gestion du métro d’Alger sera confiée à une nouvelle entreprise algérienne lui appartenant. 

L’EMA avait rassuré à l’occasion les employés que leurs salaires, droits et privilèges sociaux seront préservés avec l’avènement de la nouvelle entreprise. 

Il semblerait que ça ne soit pas le cas, puisque même avant l’avènement de la nouvelle entreprise un mouvement de grève a été enclenché par les employés qui réclament la préservation de leurs droits dont le versement de la prime de fin de contrat. 

En effet, selon un employé qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat, l’EMA a refusé de leur verser la prime de fin de contrat. En plus de cela, les employés n’ont reçu que 30% de leurs salaires du mois de septembre. 

Suite à quoi, nous détaille le gréviste, des réunion ont été tenues entre le syndicat des travailleurs et les responsables. Les réunions n’ayant pas abouti et les employés, persuadés que le syndicat n’est pas “convaincant”, ont décidé de désigner des représentants pour chaque catégorie de travailleurs (agents de maintenance, conducteurs, guichetiers..). Ceux-ci ont décidé d’enclencher un mouvement de grève illimitée le vendredi dernier. 

Cependant, la grève qui se voulait “illimitée” a été suspendue ce lundi suite à une réunion tenue ce matin au siège de l’EMA entre les représentants des travailleurs, le syndicat et le représentant du DG de l’EMA ainsi que le représentant de la RATP et le wali délégué. À l’issue de la réunion, l’EMA a rassuré qu’elle prendra en charge les salaires tout en promettant de verser les 70% restant du salaire du mois de septembre.

Concernant la prime, l’employé nous affirme que des négociations sont entamées entre les représentants des travailleurs et la direction de l’EMA. 

Ainsi, les employés de l’EMA reprendront leur travail à compter de demain mardi soit moins d’une semaine après le début de leur grève. 

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR