Connect with us

Société

Météo : Des températures “au-dessus de la normale” prévues durant cet été

Avatar

Published

on

Des températures élevées allant globalement de la “normale à au-dessus de la normale” sont prévues durant cet été (juin-juillet-août), en particulier dans les régions côtières, en raison notamment du “déficit pluviométrique” enregistré durant l’hiver et le printemps derniers, selon les prévisions saisonnières de l’Office nationale de météorologie (ONM).

Les températures prévues pour la saison estivale “devraient être globalement supérieures aux normales à l’échelle du trimestre sur le sud de l’Europe ainsi que le sud de la Méditerranée”, a indiqué à l’APS le directeur du Centre climatologique national (CCN), qui relève de l’ONM, Salah Sahabi-Abed.

Il a précisé que “les prévisions consensuelles élaborées dans cette analyse sont issues des résultats des prévisions tournées à Météo Algérie et celles issues de l’ensemble des modèles des centres climatiques des pays de la Méditerranée activant dans le cadre du groupement MEDCOF auquel participe l’Office national de météorologie”.

“D’après les résultats, les modèles de prévisions saisonnières prolongent le scénario des prévisions précédentes de la saison hivernale décembre-janvier-février et printanière mars-avril-mai, qui a prévu avec une unanimité remarquable, des conditions de températures anormalement chaudes sur la Méditerranée et l’Algérie et des cumuls pluviométriques saisonniers en dessous à proche de la normale sur l’ensemble des régions du littoral algérien avec 80% de chance”,
a-t-il observé.

A cet effet, le climat sur le sud de l’Europe et la Méditerranée “devrait en moyenne être plus chaud et plus sec que la normale, sur la saison estivale”, selon ces prévisions.

L’anticyclone des Açores (zone de hautes pressions qui se manifeste au nord de l’océan Atlantique) “devrait être plus développé qu’habituellement en s’étendant sur l’Europe”, a indiqué le directeur du CCN, ajoutant qu’en raison du déficit pluviométrique enregistrée durant les deux précédents trimestres (l’hiver et le printemps), “ces situations anticycloniques prévues de se manifester au-dessus d’un sol sec pourraient augmenter le risque de vagues de chaleur”.

“La vigilance reste donc de mise”, a-t-il prévenu, “puisque les températures estivales sont prévues d’être anormalement chaudes au-dessus de notre région, ce qui pourrait constituer un danger sur le plan de santé et de confort humain, notamment pour les personnes vulnérables et les malades chroniques”.

M.Sahabi a expliqué que “l’anticyclone des Açores est une zone de haute pression qui domine les conditions atmosphériques estivales dans les régions tempérées, à l’instar du nord de l’Afrique et l’Europe, et qui, en se renforçant, engendre des situations météorologiques chaudes et sèches”.

Il a précisé, à cet égard, que “la présence de ce centre d’action anticyclonique s’étendant sur la région méditerranéenne et le Nord de l’Afrique, y compris l’Algérie (notamment les régions côtières) favorisera des conditions atmosphériques stables, persistantes et chaudes”.

“De ce fait, les prévisions donnent des températures normales à au-dessus de la normale sur ces régions à 80% de chance”, a-t-il indiqué, précisant que “la normale indiquée ici est celle relevée entre 1981-2010”, ajoutant que “les prévisions données par le modèle ARPEGE-Climat tourné à MétéoAlgérie confortent les résultats issus de ces centres climatiques de la Méditerranée, en prévoyant des conditions également anormalement chaudes pour la saison d’été”.

Il est à rappeler que la prévision saisonnière informe sur la vigueur de la saison et dessine la tendance globale des paramètres de précipitations et de températures par rapport aux quantités et valeurs normales observées habituellement. La prévision saisonnière a donc pour objectif de déterminer le climat moyen sur la saison à venir à l’échelle d’une région ou d’un pays par exemple.

“Contrairement aux prévisions à courtes échéance (1 à quelques jours), l’information n’est pas chiffrée, mais donnée sous forme de prévisions qualitatives en forme de classes qui renseignent sur les grandes tendances (plus chaud ou plus froid, plus sec ou plus humide que la normale) avec un taux probabiliste”, a indiqué ce spécialiste.  

Il a souligné que “dans certains cas, aucun scénario dominant ne se dégage: faute d’éléments probants de la circulation atmosphérique à grande échelle susceptibles d’influencer le climat des prochains mois, il sera alors impossible de privilégier une hypothèse”, a-t-il fait savoir, ajoutant que “les performances des prévisions saisonnières sont très variables. Elles sont généralement meilleures pour la température que pour les précipitations”.

La situation “Normale” signifie “la condition qui se trouve proche de la moyenne statistique prise comme référence climatologique calculée sur une période représentative ici de 30 années et appelée communément Normale Climatologique”.

“En raison des conditions de températures prévues d’être anormalement élevées, il est fortement recommandé de prendre connaissance des bulletins de prévisions émis quotidiennement par les services de prévisions de Météo Algérie, ainsi que la carte vigilance qui indiquera le niveau requis pour se protéger contre le phénomène de canicule ou de vague de chaleur ou tout autre phénomène dangereux, donné 24h à l’avance et à l’échelle de la wilaya et ce, durant toute la saison estivale”, a-t-il notamment recommandé

Il a indiqué, à ce titre, que les citoyens sont invités à télécharger l’application de l’ONM disponible sur le site www.meteo.dz pour se renseigner en détails sur le temps prévu et les alertes météorologiques lancés à l’occasion des phénomènes météorologiques exceptionnels afin de prendre les précautions nécessaires et suivre les consignes dictées.

Société

Coronavirus en Algérie : 434 nouveaux cas, 08 nouveaux décès et 487 guérisons supplémentaires

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

434 nouveaux cas confirmés de coronavirus ont été enregistrés durant les dernières 24h en Algérie, selon le bilan de ce vendredi 10 juillet.

Ce nouveau bilan porte le nombre total de cas confirmés à 18.242. S’agissant du nombre de décès , celui-ci a atteint un total de 996 après le recensement de 8 nouveaux cas ces dernières 24h.

S’agissant du nombre de guérisons, celui-ci a atteint un total de 13.124 après le recensement de 487 nouveaux cas ces dernières 24h.

Concernant les patients qui se trouvent en soins intensifs, le bilan d’aujourd’hui indique que leur nombre est de 50.

Continue Reading

Société

Alger : trois communes interdisent la vente des moutons dans les lieux publics

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Trois communes de la wilaya d’Alger ont interdit la vente des moutons dans les lieux publics en vue d’endiguer la propagation du coronavirus, a indiqué jeudi un communiqué des services de la wilaya d’Alger.

Il s’agit des communes de Birtouta, Tessala El Merdja et Ouled Chbel de la circonscription administrative de Birtouta.

Si les communes de Tessala El Merdja et Ouled Chbel n’ont pas définit la période de cette interdiction, Birtouta a précisé que la vente des moutons à travers toute la commune restera interdite jusqu’au 6 août prochain.


Continue Reading

Société

Suspension de la circulation automobile : Oran accorde un délai aux citoyens pour rentrer chez eux

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

© DR |

Suite à la décision du gouvernement, jeudi soir, de suspendre la circulation automobile entre 29 wilayas, la wilaya d’Oran a accordé un délai de quelques heures aux citoyens pour rentrer chez eux.

Ainsi, les citoyens bloqués à Oran et les Oranais bloqués dans d’autres régions du pays ont jusqu’à vendredi minuit pour rentrer chez eux.

La wilaya a également décidé d’autoriser les travailleurs des institutions publiques, des travaux publics, de construction et de nettoyage ainsi que les transporteurs de dépouilles de et vers Oran de circuler tout au long de la semaine”.

Pour rappel, le gouvernement a décidé, jeudi soir, l’interdiction pour une semaine, à compter de ce vendredi, de la circulation routière, y compris des véhicules particuliers, de et vers les 29 wilayas suivantes : Boumerdes, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M’sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat et El Oued.

La décision étant annoncée quelques heures avant son entrée en vigueur a fait que plusieurs citoyens se sont retrouvés bloqués dans d’autres wilayas que la leur.


Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR