Connect with us

Politique

Médias censurés: Mohcine Belabbas dénonce des pratiques qui “amplifient la colère citoyenne”

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Le Président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Mohcine Belabbas, a réagi mercredi à la campagne de censure qui a ciblé plusieurs sites d’information algériens. À travers une publication sur Facebook le chef de parti a dénoncé une campagne de “cybercensure” et a estimé qu’avec ces pratiques “le pouvoir amplifie la colère citoyenne”.

“Pour mieux confirmer la répression des libertés et des droits et conforter l’opinion nationale et internationales dans ses « outrances », le pouvoir se lance dans une campagne de cybercensure qui cible exclusivement des sites web d’information algériens”, a dénoncé Mohcine Belabbas.

“Cette campagne vient en appui à la campagne de cybersurveillance en cours depuis des mois et qui a été suivi par plusieurs arrestations et autres condamnations à des peines lourdes”, a-t-il regretté.

Pour Mohcine Belabbas, “par ces pratiques, le pouvoir amplifie la colère citoyenne et rajoute des ingrédients pour accélérer le retour des manifestations de rue”.

“À vos VPN”, a-t-il conclu en référence aux applications de Réseau privé virtuel qui permettent l’accès aux médias censurés en Algérie.

En plus des médias bloqués depuis des mois à savoir Interlignes, Radio M, TSA et Maghreb Emergent, entre autres, les autorités se sont lancées mercredi dans une nouvelle campagne de censure ciblant plusieurs médias à la fois. Les nouvelles victimes sont, Twala.info lancé en octobre 2020, Tariq News et Casbah Tribune. Ce dernier, faut-il noter, est fondé par le journaliste incarcéré Khaled Drareni.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR