Suivez-nous

Politique

Médecins cubains en Algérie : les montants alloués aux prestations des services médicaux

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

Le décret présidentiel portant ratification de la convention relative aux modalités de mise en œuvre de la coopération dans le domaine de la santé entre le Gouvernement de la République algérienne démocratique et populaire et le Gouvernement de la République de Cuba a été publié au dernier numéro du journal officiel.

En vertu de cette convention des professionnels cubains de la santé devront assurer des services médicaux dans quatre domaine à savoir : Ophtalmologie (283 professionnels) , santé maternelle et infantile (529), oncologie (60) et urologie (18), précise le décret.

Le décret indique que les montants des prestations des services médicaux sont alloués pour une année d’activité comme suit : La prestation des services médicaux dans le domaine de la santé maternelle et infantile : 27.048.950,00 €. La prestation des services médicaux en urologie : 1.763.673, 00 €. La prestation des services médicaux en oncologie : 4.315.936, 00 €.

Le montant concernant la prestation des services médicaux en ophtalmologie est, lui, réparti sur quatre hôpitaux à savoir : l’hôpital d’El Oued avec un montant de 8. 321.824,70 €. L’hôpital de Djelfa : 8.684.533,35 €. L’hôpital de Ouargla : 6.589.731,95 € et l’hôpital de Béchar : 7.504.176,09 €.

La convention consacre également un montant au profit des produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux au profit des établissements hospitaliers où devront exercer les médecins cubains.

En retour, l’Algérie doit garantir et assurer le logement des professionnels et
techniciens cubains de la santé avec toutes les commodités, ainsi que la prise en charge des services nécessaires (meubles, électroménagers, ustensiles de cuisine, linge de
maison, eau, électricité, gaz, téléphone, climatisation et/ou chauffage, ordinateur, service internet, et transport du personnel au lieu du travail). En plus de devoir leur faciliter et garantir l’entrée et l’obtention des cartes de séjour en Algérie.

L’Algérie doit aussi assurer l’équipement médical et les produits pharmaceutiques nécessaires pour assurer la prestation des services médicaux convenus. Elle doit également garantir la présence de traducteurs en langue espagnole dans les établissements hospitaliers d’ophtalmologie, durant la validité de cette convention. Aussi, leur garantir les conditions de sécurité nécessaires.

Les autorités algériennes doivent également garantir qu’aucun professionnel et technicien cubain de la santé ne soit autorisé à exercer sa profession en dehors du cadre de la présente convention. Elles doivent se charger de la prise en charge médicale d’urgence des professionnels et techniciens cubains de la santé. Ne pas appliquer une politique d’imposition aux paiements à effectuer. Fixer les jours de travail de prestations de services médicaux qui seront assurés par la partie cubaine, entre autres obligations que l’Algérie devra respecter en vertu de cette convention.





Lire la suite
Publicité
Commentaires
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR