Suivez-nous

Monde

Maroc: le journaliste Omar Radi entame une grève de la faim

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR |

Le journaliste marocain Omar Radi, actuellement en détention, a entamé une grève de la faim, a annoncé jeudi son père Driss Radi sur Facebook.

À travers une lettre diffusée sur son compte, le père d’Omar Radi indique que son fils s’est joint à la grève ouverte entamée jeudi dernier par l’ex-rédacteur en chef du journal Akhbar Al Yaoum, Soulaiman Raïssouni, détenu depuis mai 2020.

Si Driss Radi dit “comprendre” la décision des deux journalistes face “au manque de Justice et l’autoritarisme rampant”, il alerte toutefois sur l’état de santé de son fils qui s’est aggravé, selon lui, après la détention.

«Cela m’a fait peur pour ta santé déjà fragile, déjà que tu es sous surveillance médicale qui t’oblige de prendre des médicaments trois fois par jour, en raison d’une maladie chronique qui s’est aggravée avec les conditions de détention arbitraire», a-t-il alerté sur Facebook.

Poursuivi pour “financements étrangers”, “atteinte à la sécurité intérieure de l’État” et “viol”, Omar Radi est en détention depuis juillet dernier. Son procès s’est ouvert mardi 6 avril à Cassablanca mais a immédiatement été renvoyé au 27 avril et sa demande de remise en liberté a été rejetée.

Lire la suite
Publicité
Commentaires