Suivez-nous

Société

Marche des avocats à Bejaïa pour dénoncer les arrestations et les procès visant les activistes

Une marche des avocats a été organisée, aujourd’hui 05 décembre, dans la ville de Bejaïa pour dénoncer les arrestations et les poursuites judiciaires dont sont victimes les activistes et manifestants pacifique.

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | Marche des avocats à Bejaïa.

Initiée par l’ordre régional des avocats de Bejaïa, pour soutenir les militants du Hirak qui font face à la répression depuis le début de la révolution du sourire, les robes noires revendiquent l’instauration d’une courte période de transition et une justice indépendante.   

Les avocats ont battu le pavé vêtus de leurs toges, portants des pancartes sur lesquelles on peut lire « Avocats aux cotés du peuple », « pour un état civil », « justice indépendante », « libérez les détenus d’opinion », « pour une justice indépendante et un juge libéré », « pour une Algérie une et indivisible ».

Tout au long de la marche, les avocats ont scandé des slogans pour l’indépendance de la  justice «aâdala houra moutaqila », « libérez les détenus », « djazayer houra démokratia » (Algérie libre et démocratique). Ils ont également exprimé leur rejet de l’élection présidentielle en entonnant haut et fort « makach intikhabat m3a el issabat (pas de vote avec la bande)  » , « ulac lvot ulac (il n’y aura pas de vote)  » .

Arrivé à la place Said Mekbel, une prise de parole a été organisée sur place. Khatri Salem, le bâtonnier de Bejaïa a prononcé une courte allocution dans laquelle il a rappelé les luttes menées par les aînés pour l’indépendance de l’Algérie, en citant les exemples de Ali Boumendjel et Youcef Ben Abid, avocats qui ont tout abandonné pour rejoindre les rangs du maquis. Le bâtonnier a évoqué également les actions que l’ordre des avocats prévoit d’organiser, entre autres la marche programmée pour le 10 décembre à l’occasion de la journée mondiale des droits de l’Homme.

Economie

Condor met au chômage 2000 salariés

Achour Nait Tahar

Publié

le

©  DR | Les salariés de la société Condor dans l'usine de production
©  DR | Les salariés de la société Condor dans l'usine de production

40 % des effectifs de Condor Electronics, filiale du groupe Benhamadi et spécialisé dans l’électronique, l’électroménager et les multimédia seront mis au chômage technique, rapportent des médias citant une source de l’entreprise, ce mardi 28 janvier.

La même source affirme que cette procédure touchera quelques 2000 employés travaillant dans les différentes unités de l’entreprise, à l’instar des unités de montage des téléphones mobiles, téléviseurs, réfrigérateurs ainsi que les climatiseurs. Unités installées dans la zone industrielle de Bordj Bou Arréridj.

Cette mesure fait suite à l’épuisement du stock des kits pour montage et le retard enregistré dans la délivrance de la licence d’importation de ces kits. Rappelons au passage qu’il a été mis fin à la relation de travail de 2400 employés, liés à l’entreprise par des contrats à durée déterminée (CDD).

Face à la situation incertaine que vivent les travailleurs de Condor Electronics, un rassemblement a été organisé aujourd’hui par une centaine d’employés, issus des différentes unités de production, devant la direction des ressources humaines du groupe, sise à la zone industrielle de Bordj Bou Arréridj. Les protestataires ont exprimé leurs inquiétudes après la décision de mise au chômage et réclament des explications quant au sort qui sera réservé aux travailleurs après cette procédure, ainsi qu’à celui réservé au Groupe.

Un représentant du groupe Benhamadi a déclaré que des négociations ont été entamées entre la direction et les représentants des travailleurs, concernant les modalités de mise en application de la libération des travailleurs, et ce, conformément au code du travail. Il a précisé dans la foulée que Condor Electronics ne fermera pas ses portes et ne sera pas déficitaire, soulignant au passage que cette crise sera dépassée.

Lire la suite

Société

Coronavirus : Tebboune ordonne le rapatriement “immédiat” des ressortissants algériens à Wuhan

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | le virus corona a causé la mort de 26 personnes en chine

Le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune a ordonné, ce mardi 28 janvier, le rapatriement des ressortissants algériens qui se trouvent bloqués dans la ville de Wuhan en Chine, l’épicentre de l’épidémie du nouveau coronavirus.

Dans un communiqué de la Présidence de la République rendu public, le président de la République a donné des instructions aux autorités concernées “pour entamer immédiatement les procédures nécessaires au rapatriement des ressortissants algériens bloqués dans la ville de Wuhan, en Chine”.

Mise en quarantaine par les autorités chinoises suite à la propagation du Coronavirus, la ville de Wuhan abrite, selon la même source, une trentaine de ressortissants algériens, notamment des étudiants.

Le communiqué rapporté par la télévision publique précise que des instructions ont été données pour que les ressortissants algériens soient rapatriés dans les plus brefs délais.

Lire la suite

Société

Autoroute Est-Ouest : Fermeture d’un tunnel à Bouira vers Sétif

Achour Nait Tahar

Publié

le

© DR | Tunnel de Djebahia à Bouira

La société nationale de gestion des des Autoroutes a annoncé, ce mardi 28 janvier, la fermeture du tunnel Aïn Chriki ( T1) se trouvant dans la commune de Djebahia, wilaya de Bouira dans le sens Alger-Setif pour effectuer des travaux de rénovation.

Cette fermeture intervient dans le cadre de rénovation et de conformité à l’intérieur du tunnel, et ce, suite à l’installation des équipements de sécurités et de surveillances. L’Algérienne des Autoroutes entame les travaux de bitumage de la chaussée à l’intérieur du tunnel en utilisant l’asphalte de type BBM, à compter du mardi 28 janvier à 00h00 jusqu’au vendredi 31 janvier à 00h00, indique le communiqué.

Pour diminuer les désagréments causé par les travaux aux usagers de ce tronçon, l’Algérienne des Autoroutes a décidé la fermeture du tunnel en deux étapes. La deuxième étape dont la date n’est pas encore annoncée, consiste à la fermeture du (T2), sens Bouira- Alger.

La circulation en direction d’Alger connaitra un léger changement. Il est procédé a une déviation sur la route nationale N° 05 au niveau de Oued R’kham avant de regagner l’autoroute est-ouest via l’échangeur de Djebahia, informe le communiqué.

Lire la suite

Tendances