Connect with us

Politique

Marche commémorative des événements du 5 octobre 88: des manifestants arrêtés à Alger maintenus en garde à vue

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

Arrestation de manifestants qui portent le drapeau Amazigh à Alger.

Des manifestants arrêtés lors de la marche commémorative des événements du 5 octobre 88 qui s’est tenue hier à Alger n’ont pas encore été présentés devant les instances judiciaires, selon l’avocat Smaine Saad.

Ainsi, les manifestants devront passer une seconde nuit en garde à vue. Ils devront être présentés demain, d’après une publication diffusé par Smaine Saad sur Facebook.

Selon la même source, quarante manifestants ont été maintenus dans les différents commissariats de la capitale.

Le comité national pour la libération des détenus (CNLD) confirme le nombre à travers une publication diffusée sur Facebook.

“Environ 40 personnes dont 6 femmes, sont toujours dans des commissariats d’Alger depuis leurs arrestations hier, lundi 5 Octobre à la marche d’Alger”, a écrit l’association de soutien.

Pour rappel, une manifestation s’est tenue dimanche à Alger après sept mois de trêve sanitaire imposée par la pandémie de coronavirus.

La manifestation qui avait pour but de commémorer les évènements du 5 octobre 88 a été empêchée par la police quelques minutes après son lancement. Plusieurs arrestations ont été opérées. Un journaliste, à savoir Mohamed Lamine Meghnine du site d’information Tariq News a été interpellé. Celui-ci a été libéré tard la nuit tandis que les autres manifestants ont été maintenus en détention.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR