Connect with us

Monde

Mahmoud Abbas: “les palestiniens n’accepteront aucun plan de paix proposé par les USA”

Mahmoud Abbas assure que les palestiniens n’accepteront « aucun plan » de paix proposé par les États-Unis au Proche-Orient a-t-il déclaré vendredi à Paris lors d’une rencontre avec Emmanuel Macron qui, lui, a jugé Washington désormais « marginalisé».

Bouzid ICHALALENE

Published

on

Au lendemain de la condamnation, par l’Assemblée générale de l’ONU, de la décision du président américain Donald Trump prise le 6 décembre, et qui stipule la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, le président Palestinien Mahmoud Abbes, en visite à Paris ce vendredi 22 décembre, assure que son peuple n’acceptera « aucun plan de paix proposé par les États-Unis au Proche-Orient après leur reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël ». Hier, 129 pays sur les 193 membres de l‘ONU ont voté en faveur de la résolution dont de nombreux alliés des Etats Unis ; comme la France et le Royaume-Uni.

Lors de cette visite, M. Abbas appelle vivement une implication française : « M. Le président, nous vous faisons confiance, nous vous respectons, nous apprécions vos paroles, nous attendons beaucoup, beaucoup de vous, nous espérons continuer à bien travailler ensemble » affirmant que la diplomatie française faisait preuve d’un « esprit de méthode ».

Le président français, Emmanuel Macron quand à lui, écarte toute reconnaissance unilatérale de la part de la France d’un Etat palestinien : «Décider unilatéralement de reconnaître la Palestine est-il efficace ? Je ne crois pas. Car ce serait une réaction à la décision américaine qui a provoqué des troubles dans la région » a-t-il développé  « Je répliquerais une erreur d’un type pareil », a-t-il estimé, ajoutant qu’il n’allait « pas construire le choix de la France en réaction » à la politique américaine.


Au sujet de la position des États-Unis qui avaient menacé de « noter les noms » des pays qui voteraient la condamnation et de revoir leur contribution financière aux Nations Unies, M. Abbas a jugé qu’ « on ne peut pas imposer au monde des positions en utilisant l’argent ». « On ne peut pas payer des États en exigeant qu’ils adoptent une position politique donnée », a-t-il estimé.

Il est important de rappeler que le président palestinien refuse de rencontrer le vice-président américain Mike Pence lors de son prochain voyage au Proche-Orient. Alors que les États-Unis préparent un plan de paix pour la région devant être dévoilé aux alentours du printemps 2018.

Emmanuel Macron, qui se rendra en Israël et dans les territoires palestiniens en 2018, a rappelé la position française estimant qu’il « n’y a pas d’alternative à la solution des deux États et il n’y a pas de solution sans accord entre les deux parties sur Jérusalem ».

Avec AFP

 

Directeur de publication. Passionné par l'enquête et le reportage. Je m'intéresse à tout ce qui se passe autours de moi.

Monde

Donald Trump : 7 où 8 autres pays arabes envisagent de conclure des accords de paix avec Israel

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Donald Trump et Benjamin Netanyahu

Le président américain Donald Trump a révélé que «7 ou 8» autres pays arabes cherchent à conclure des accords de paix avec l’entité sioniste et établir des relations diplomatiques.

Il a déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre vendredi avec le fils aîné de l’émir du Koweït, Cheikh Nasser Al-Sabah Al-Ahmad Al-Jaber: “7 ou 8 autres pays arabes cherchent à conclure des accords avec l’état hébreu, et le Koweït peut faire partie de ces pays à la fin.”

jeudi, le chef de cabinet de la Maison Blanche, Mark Meadows, a déclaré que cinq autres pays envisageaient “sérieusement” de normaliser leurs relations diplomatiques avec l’Etat hébreu, selon des propos rapportés par l’agence de presse Reuters.

Meadows n’a toutefois pas révélé l’identité des cinq pays en question, il a simplement indiqué que trois d’entre eux se trouvaient dans la région du moyen orient.

Continue Reading

Digital

TikTok et WeChat interdites aux Etats-Unis à partir de dimanche

Avatar

Published

on

Le téléchargement des applications chinoises TikTok et WeChat sera interdit aux Etats-Unis à partir de dimanche, a annoncé vendredi le département du Commerce américain, citant des menaces à la “sécurité nationale”.

“Le Parti communiste chinois a démontré qu’il avait les moyens et l’intention d’utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des Etats-Unis”, explique le ministère américain dans un communiqué.

Les Etats-Unis mettent ainsi à exécution la menace brandie par le président Donald Trump contre ces deux applications chinoises, dans un contexte de grandes tensions entre les deux géants économiques.

Continue Reading

Monde

Coronavirus: 30 millions de cas dans le monde

Yasmine Marouf-Araibi

Published

on

30 millions de cas de coronavirus ont été officiellement déclarés dans le monde depuis fin décembre, selon le bilan établi jeudi par l’AFP.

La pandémie a fait plus de 941.000 morts dont 197.589 aux Etats-Unis qui est considéré comme étant le pays le plus endeuillé. Viennent ensuite le Brésil (134.935), l’Inde (83.198), le Mexique (71.978) et le Royaume-Uni (41.684).

Plus d’un million de cas actifs en Inde

Le nombre de cas d’infection au coronavirus en Inde est passé vendredi matin à 5.214.677 dont 1.017.754 cas actifs, 4.112.551 guéris et 84.372 décès, selon les dernières données publiées par le ministère de la Santé.
Selon la même source, 96.424 nouveaux cas et 1.174 décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures.

1.648 nouveaux cas en Turquie

Le nombre total de cas confirmés de coronavirus en Turquie a augmenté jeudi de 1.648 pour atteindre 298.039, selon les chiffres communiqués par le ministère turc de la Santé.
66 personnes sont décédées du coronavirus au cours des dernières 24 heures, précise la même source, ce qui porte le nombre des décès à 7.315.
1.143 patients ont été déclarés guéris ces dernières 24 heures, portant le total des guérisons à 263.745, toujours selon le ministère de la Santé.

Premier vol international à Wuhan

La ville chinoise de Wuhan, épicentre de la pandémie, a accueilli son premier vol international depuis janvier lorsque l’aéroport avait été fermé en raison du Covid-19. Il s’agissait d’un avion sud-coréen avec à bord 60 passagers, tous masqués. La Chine interdit toujours l’entrée de son territoire à la quasi-totalité des étrangers.

470 nouveaux cas en Tunisie

470 nouveau cas d’infection supplémentaires et 4 décès ont été signalés ces dernières 24 heures en Tunisie, a annoncé jeudi soir le ministère de la Santé.
Selon la même source, le bilan national est désormais de 8.570 cas confirmés, dont 133 décès, 2.342 guérisons et 6.095 cas encore actifs.

Avec AFP

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR