Connect with us

Politique

Magistrats-ministère de la Justice: La LADH appelle à un dialogue “constructif” entre les deux parties

La ligue algérienne des droits de l’homme a dénoncé hier lundi la répression des magistrats par la gendarmerie nationales survenue dimanche 3 novembre dans la Cour d’Oran et celle d’Annaba. La LADH a appelé le ministère de la Justice et le syndicat national des magistrats a se diriger vers le dialogue et à suspendre certaines revendications jusqu’à l’élection du futur président de la République.

Avatar

Published

on

“La ligue algérienne des droits de l’homme suit avec un grand interêt tout ce qui se passe sur la scène judiciaire allant jusqu’à l’atteinte à la dignité et à l’indépendance de la justice dans les événements qui se sont produits dans les Cour de justice d’Oran et Annaba”, écrit LADH dans un communiqué rendu public hier lundi.

L’organisation a appelé, dans la foulée, le ministère de la justice et le syndicat national des magistrats “à faire usage des méthodes légitimes conformes aux normes internationales s’agissant de l’indépendance de la justice et de la protection des droits de l’homme” affirmant dans ce sillage que “tous les acteurs sont au services du peuple”.

Le LADH, a appelé, dans ce sens, les deux parties à aller vers un dialogue “constructif” et à “suspendre” certaines des revendications des magistrats jusqu’à l’élection du futur Président de la République en raison de la sensibilité du secteur de la justice qui “doit maintenir sa continuité”.

Enfin, la ligue insiste sur “l’apaisement et la sagesse” pour maintenir la stabilité et la sécurité du pays qui traverse actuellement une période de crise très importante, conclut le communiqué

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR