Connect with us

Politique

Lutte contre les enlèvements: Tebboune “ordonne des peines maximales”

Achour Nait Tahar

Published

on

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a affirmé, lors de la réunion du conseil des ministres, l’engagement de l’Etat à lutter contre les enlèvements et la prévention de ce “phénomène étranger à notre société”, a indiqué un communiqué de la présidence de la République.

Intervenant sur le projet de loi relatif à la prévention et à la lutte contre les crimes d’enlèvement des personnes, le président de la République a insisté sur: “l’engagement de l’Etat à protéger les citoyens, à renforcer la justice et la primauté de la loi en vue de consolider le processus démocratique et restaurer l’autorité de l’Etat pour être juste et protecteur des faibles au vu de la propagation du phénomène d’enlèvement, étranger à notre société”, lit-on dans le communiqué.

Le même document précise que “cette loi ne doit pas être un simple complément à l’arsenal juridique existant. A ce propos, il a ordonné que soient imposées les peines maximales, sans possible allègement ou grâce, quelques soient les tenants et aboutissants de l’acte d’enlèvement”.

Que la Loi fasse la distinction entre les affaires liées à l’état civil, à l’instar des cas d’enlèvement d’enfants issus de mariages mixtes, et celles s’inscrivant dans le cadre de la protection et de la lutte contre l’enlèvement pour éviter les dilutions.

Qu’il soit donné aux associations de la société civile un rôle clé dans la lutte contre ce fléau étranger à la société algérienne, à travers la constitution en tant partie civile.

Continue Reading
Comments
INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR