Connect with us

Economie

Lutte contre le covid19: affluence de dons, des mesures pour encadrer l’opération

Avatar

Published

on

© DR | Les convois de dons

Des dons émanant tant d’opérateurs économiques ou encore de simples citoyens que de pays amis de l’Algérie continuaient samedi d’affluer pour faire face au Coronavirus qui continue de ravager chaque jour le monde entier.

Ainsi, un élan de solidarité s’est manifesté en cette conjoncture sanitaire et économique difficile, pour l’ensemble des pays du monde, où toutes les activités tournent au ralenti. Cependant, pour mieux encadrer et organiser cette opération, les pouvoirs publics ont pris, dès le départ,  des mesures.

Concernant les ressortissants algériens à l’étranger, les partenaires économiques de l’Algérie, les associations et Organisations non gouvernementales (ONG) étrangères souhaitant effectuer des dons, ils seront orientés vers les postes consulaires et diplomatiques qui auront pour missions de recenser ces dons et d’arrêter les modalités de leur acheminement après en avoir informé le Ministère des Affaires Etrangères.

Les contributions en numéraires seront versées sur les comptes dédiés à cet effet (les comptes qui avaient été communiqués auparavant).

Les dons en nature se verront orientés en priorité pour satisfaire les besoins exprimés par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, notamment pour les matériels et équipements médicaux.

S’agissant des dons à l’intérieur du pays, et après avoir encouragé les initiatives engendrées par l’élan de solidarité exprimé par l’ensemble des composantes de la société, l’instruction du Premier ministère s’attache à définir les règles devant présider à l’harmonisation, sur le terrain, de l’action des pouvoirs publics et de tous les acteurs impliqués, conformément à une démarche claire.

Au sujet des matériels et équipements médicaux, tous les dons relevant de cette catégorie doivent être acheminés vers la Pharmacie Centrale des Hôpitaux (PCH) qui en assurera le stockage et la comptabilité sous la supervision du ministère de la Santé. Ce dernier communiquera aux wilayas les lieux de stockage et veillera à la distribution des dons selon les priorités nationales arrêtées.

Les départements ministériels recevant des dons en nature doivent aviser la cellule nationale de crise, qui dispose d’un module dédié en son sein, qui en fixe la destination.

La distribution des dons en nature se fera, en priorité, au profit des familles nécessiteuses préalablement identifiées au moyen du dispositif initié sous le contrôle des ministères de l’Intérieur et de la Solidarité nationale et associant les comités de quartier, de village ou de groupement d’habitations installés conformément à l’instruction du Premier ministre précédemment émise à cet effet.

Les ministres de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire et celui de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme sont chargés, chacun en ce qui le concerne, d’inviter leur service à l’effet d’appuyer l’action du module dédié aux dons de la cellule nationale de crise.

Par ailleurs, à titre exceptionnel et dérogatoire, le ministère du Commerce et les responsables des services de sécurité et des douanes ont été instruits en vue de mettre les produits alimentaires, d’entretien et d’hygiène non périmés et ayant fait l’objet de saisie à la disposition des walis territorialement compétents, qui en assureront la gestion.

Enfin, et partant du constat que la distribution des dons en nature renvoie parfois des images attentatoires à la dignité des citoyens nécessiteux en provoquant des regroupements aussi anarchiques que dangereux pour leur santé, les walis ont été instruits en vue de sensibiliser les autorités locales, ainsi que toute la chaîne de solidarité impliquée, à l’effet de bannir ce genre de pratiques.

Dans le souci de la préservation de la dignité des citoyens, notamment les familles nécessiteuses et en détresse, il y a lieu de privilégier les lots alimentaires et de produits d’entretien et d’hygiène, à acheminer aux domiciles des familles concernées.

Les responsables des comités de quartier, de village et de regroupent d’habitations doivent être impliqués dans ces opérations, de même qu’est interdite toute opération de médiatisation de nature à stigmatiser les familles et les personnes en situation de précarité sociale.

Economie

Pétrole: le prix moyen du panier de l’Opep recule à 41,04 dollars le baril

Avatar

Published

on

By

© DR |

Le prix du panier de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) était en baisse au lendemain de la 23éme réunion du Comité ministériel mixte de suivi de l’accord Opep et nonOpep (JMMC), tout en se maintenant au niveau de 41 dollars , selon les données de l’Organisation publiées mercredi sur son site web.

Ce panier de référence de l’Opep (ORB), qui comprend le pétrole algérien (le Sahara Blend), s’est établi à 41,04 dollars le baril mardi après avoir débuter la semaine en à 41,38 dollars , a précise la même source.

Le baril de Brent de la mer du Nord, côté sur le marché de Londres, sur lequel est établi le pétrole algérien a terminé la séance de mardi à 43,16 dollars à Londres, en hausse de 1,3% ou 54 cents par rapport à la clôture de lundi.

Les prix de l’or noir ont été soutenus par l’engagement des pays de l’Opep+ à poursuivre leur efforts pour le rééquilibrage du marché pétrolier en plus de l’espoir d’avancées majeures sur un nouveau plan de relance aux Etats-Unis .

L’engagement de tous les pays participants à se conformer pleinement à leur engagement et à compenser tout déficit au titre des plans de compensation présentés au Comité pour une période prolongée jusqu’en décembre 2020 a été réaffirmé lors de la réunion du JMMC tenue lundi par vidéoconférence.

“De cette manière, tous les pays participants ont été encouragés à redoubler d’efforts pour compenser des volumes surproduits afin d’atteindre l’objectif de rééquilibrage du marché et d’éviter des retards indus dans le processus”, a souligné le JMMC dans son communiqué final.

Actuellement les signataires de l’accord de réduction de production appliquent une baisse de 7,7 millions de barils par jour , qui sera ramenée ramené à 5,8 millions en début d’année prochaine, sachant qu’une nouvelle réunion du JMMC est attendue pour le 17 novembre.

Elle sera suivie de la 180éme réunion de la Conférence de l’Opep fixée pour la fin du mois prochain , tandis que la 12éme réunion ministérielle de l’Opep et Non -Opep est programmée pour le 1er décembre prochain, selon le planning fixé par l’Organisation .

Pour ce mercredi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 42,65 dollars à Londres, en baisse de 1,18% par rapport à la clôture de mardi.

Les cours de l’or noir sont pénalisés par l’évolution de la pandémie de Covid-19 et la reprise de la production d’or noir en Libye, selon les analystes.

Continue Reading

Economie

Le taux d’inflation stationnaire à 2% à fin septembre

Feriel Bouaziz

Published

on

Le taux d’inflation moyen annuel en Algérie à atteint 2% en septembre dernier, informe ce mercredi l’Office National des Statistiques (ONS).

En effet, l’évolution des prix à la consommation en rythme annuel à septembre 2020, est le taux d’inflation moyen annuel calculé en tenant compte de 12 mois, depuis le mois d’octobre 2019 à septembre 2020 comparé à la période allant du mois d’octobre 2018 à septembre 2019.

Cependant, la variation mensuelle des prix à la consommation, qui est l’évolution de l’indice de prix du mois de septembre 2020 par rapport à celui du mois d’août dernier, a noté une augmentation de 1,1%, a rapporté l’Office.

Par ailleurs, la variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont affiché une hausse de 2,2%, résultat de l’augmentation des prix des produits agricoles frais en septembre dernier et par rapport au mois d’août.

C’est pourquoi, ces derniers ont augmenté de 4,7%, conséquence de la hausse des prix de certains produits, notamment les fruits frais (+27,1%), les légumes frais (+7,4%), la viande de poulet (+9,8%) et les œufs (+0,5%).

Par ailleurs, l’Office a relevé que le seul produit qui a connu une baisse de prix dans la catégorie des produits alimentaires agricoles frais, c’est la pomme de terre qui a chuté de 9,8% en septembre et ce par rapport au mois d’août dernier.

Quant aux produits alimentaires industriels, les prix ont enregistré un léger recul (-0,13%), selon l’ONS. Les prix des produits manufacturés, quant à eux, ont augmenté de 0,5%, alors que ceux des services ont stagné.

Durant le mois de septembre dernier, les prix à la consommation ont augmenté de 1,4% par rapport au même mois de 2019, ainsi que les enseignes d””habillement chaussures” qui eux aussi ont connu une hausse de (+1,44%), ceux de l’éducation également, culture et loisirs (+1,38%), du groupe de santé, hygiène corporelle (0,21%) et transport et communication (+0,1%).

Pendant les neuf premiers mois de 2020, les prix à la consommation, ont connu une hausse de 2,09%, marqués par une légère baisse des biens alimentaires (-0,47%), les produits agricoles frais (-1,60%), comparé aux produits alimentaires industriels qui eux ont augmenté de 0,65%. Les prix des biens manufacturés ont connu également une hausse de près de 5,2% et ceux des services près de (2%) durant les neuf premiers mois de l’année en cours et par rapport à la même période en 2019.

Ainsi, en 2019, le taux d’inflation en Algérie avait atteint 2%.

Continue Reading

Economie

ONILEV : Des quantités importantes de pomme de terre bientôt sur le marché

Achour Nait Tahar

Published

on

© DR | Des Quantités importantes de pomme de terre sur le marché

Des quantités importantes de pommes de terre seront écoulée sur le marché dans les prochains jour, et ce, après avoir vérifié la viabilité de ce légume stocké et destiné à la consommation, a indiqué l’Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (ONILEV) mardi dans un communiqué.

Le communiqué précise que “Suite aux sorties sur terrain des commissions d’inspection et de contrôle aux chambres froides et espaces de stockage de la pomme de terre destinée à la consommation et après vérification de la viabilité de ce légume, l’ONILEV procèdera, les tous prochains jours, à mettre sur le marché et à codifier des quantités importantes de ce produit”.

En outre des “quantités importantes de cette matière stockée par certains opérateurs mais non déclarée auprès des parties concernées, ce qui constitue une sorte de tentative de monopolisation visant à élever son prix sur le marché”, ajoute la même source.

L’ONILEV fait savoir que des opérations d’inspection et de perquisition seront effectuées, en collaboration avec les services concernés, au niveau des espaces de stockage partout sur le territoire national.

Par ailleurs, et après traitement minutieux des dossiers déposés auprès des services compétents, l’Office informe l’ensemble des agriculteurs producteurs de tomate industrielle qu’il procèdera, la semaine prochaine, à la première opération de versement d’allocations et frais pour les dossiers ayant réuni l’ensemble des conditions.

Continue Reading

Tendances

INTER-LIGNES

GRATUIT
VOIR