Suivez-nous

Economie

L’Union Européenne propose un nouvel agenda pour la Méditerranée

Yasmine Marouf-Araibi

Publié

le

© DR

L’Union Européenne (UE) a proposé un nouvel agenda pour la Méditerranée, comprenant un plan économique et d’investissement “visant à stimuler la reprise socio-économique à long terme dans le voisinage méridional“, a indiqué mercredi un communiqué de la Commission Européenne.

“Pour relancer et renforcer le partenariat stratégique entre l’Union européenne et ses partenaires du voisinage méridional, la Commission européenne et le haut représentant ont adopté aujourd’hui une communication conjointe proposant un nouvel agenda pour la Méditerranée ambitieux et innovant”, a indiqué le communiqué de la Commission Européenne.

“jusqu’à 7 milliards d’euros pour la période 2021-2027 seraient alloués à sa mise en œuvre, qui pourrait mobiliser jusqu’à 30 milliards d’euros en investissement privé et public dans la région au cours de la prochaine décennie”, a ajouté le communiqué, poursuivant que le nouvel agenda vise “à stimuler la reprise socio-économique à long terme dans le voisinage méridional”.

Ce nouvel agenda met l’accent sur cinq domaines d’action, a précisé le même document, à savoir développement humain, bonne gouvernance et État de droit, résilience, prospérité et transition numérique, paix et sécurité, migration et mobilité, transition écologique, résilience climatique, énergie et environnement.

Pour le haut représentant et vice-président, Josep Borrell, pour face au défis en Méditerranée, “dont beaucoup résultent de tendances au niveau mondial”, “nous devons renouveler nos efforts mutuels et agir en étroite coopération, en tant que partenaires, dans notre intérêt à tous”.

Il ajoute: “Nous sommes déterminés à collaborer avec nos partenaires du sud dans le cadre d’un nouvel agenda qui mettra l’accent sur les personnes, en particulier les femmes et les jeunes, et les aidera à réaliser leurs espoirs pour l’avenir, à exercer leurs droits et à bâtir un voisinage méridional pacifique, sûr, plus démocratique, plus vert, prospère et inclusif.”

De son coté, le commissaire au voisinage et à l’élargissement, Olivér Várhelyi, a ajouté qu’à “travers le partenariat renouvelé avec le voisinage méridional, nous présentons un nouveau départ dans nos relations avec nos partenaires du Sud. Fondé sur des intérêts communs et face à des défis communs, il a été pensé en coopération avec nos voisins”.

Lire la suite
Publicité
Commentaires